« Travaux de la Forge | Accueil | Le FMI en crise? »

28/04/2008

à Washington DC

Dsc00771J'étais de vendredi à dimanche à Washington en compagnie de Jonathan Evans, président de la délégation du Parlement Européen pour les relations avec le Congrès US. En dehors des contacts "classiques" avec les autorités américaines, j'étais curieux de saisir l'humeur des américains à propos des primaires démocrates. Je me suis rendu samedi après midi dans un quartier de Washington à dominante latino où de jeunes volontaires parcourent les rues pour encourager leurs concitoyens à s'inscrire sur les registres électoraux. Cette séance était organisée par le "Congressional Hispanic Caucus Institute" dont un des objets est de détecter et faire émerger la nouvelle génération de leaders hispaniques. Les militants rencontrés sur place ont salué le rôle des Clinton durant le mandat de Bill, mais mes interlocuteurs voteront pour Obama et l'esprit de changement qu'il incarne. C'est ce même état d'esprit que j'ai retrouvé dans les paroles véhémentes d'un chauffeur de taxi, nigérian d'origine et citoyen américain depuis 4 ans, scandalisé  qu'Hillary toujours derrière Obama en nombre de  délégués, puisse proposer à ce dernier d'être son Vice-Président. Mais tous mes contacts comme la lecture de la presse US confirment les inquiétudes des Démocrates sur la durée de ces primaires, les traces qu'elles laisseront dans le camp Démocrate et le risque qu'elles affablissent significativement le vainqueur.

Posted by Benoit Hamon on avril 28, 2008 at 01:49 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e5520088de8833

Listed below are links to weblogs that reference à Washington DC:

Commentaires

rezo.net
« Quand la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie. » Jacques Prévert

Rédigé par : Ahmad | 29 avr 2008 17:31:41

Bonjour Benoît,


Ces Primaires par leur violence, ne te rappellent rien ?

Oui, bien évidemment, les Démocrates vont y laisser des plumes. Les Républicains boivent du petit lait.

On mesure encore ici, qu'aucun système pour choisir un candidat, n'est idéal. Que ce soit à l'Italienne, à la Française ou à la mode Américaine.

Faudra en inventer nous.
Et c'est pas gagné quand on voit comment se multiplient par-dessus le marché, les candidatures des expérimentés-super-intelligents-et-compétents-autoproclamés-très-modestement !

Sans parler de la démarche de aï de F.Hollande qui cadenasse tout depuis un an.... Mais faut ce qu'il faut, pour pouvoir décider en petit comité, sans que les adhérents perturbent trop !

Rédigé par : la fourmi rouge | 2 mai 2008 00:06:29

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.