« Sur Public Sénat jeudi 24 avril | Accueil | Travaux de la Forge »

26/04/2008

De Strasbourg à Washington

De retour de session au Parlement Européen à Strasbourg, et à la veille de mon départ pour Washington, j'ai enregistré une série de vidéos que vous retrouverez ces prochains jours sur le site.

Dans celle ci, je reviens sur le contenu de ce séjour qui aura pour but de préparer la visite des représentants du Congrès américain à Ljubljana en juin dans le cadre de la présidence slovène. Nous traiterons notamment du sujet du réchauffement climatique. Je rencontrerai également ce week-end les syndicalistes américains de l'AFL/CIO  et je participerai à un meeting de mobilisation de la communauté hispanique en faveur de Barack Obama à Washington.

N'hésitez pas à réagir aux derniers développements des primaires aux USA, je vous ferai part de mes impressions sur ce voyage à mon retour.

Posted by Benoit Hamon on avril 26, 2008 at 09:26 AM dans Opinions | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e551fb077d8833

Listed below are links to weblogs that reference De Strasbourg à Washington:

Commentaires

Et bien bon voyage! Il parait que ça forme la jeunesse alors qu'il te soit productif pour le futur.

Rédigé par : asse42 | 26 avr 2008 10:29:42

Je suis assez perplexe sur les chances des démocrates. Après avoir menés des primaires aussi longues, s'être autant attaqués, ça va être difficile de recoller les morceaux.

Rédigé par : Leo | 26 avr 2008 13:04:53

Nicolas Sarkozy en Tunisie Retour à la table des matières

Le président Sarkozy entame une visite officielle en Tunisie le 28 avril. Dans un entretien reproduit le 26 avril sur le site du Monde, « Mokhtar Trifi : "Nous espérons que la visite de M. Sarkozy en Tunisie n’aura pas un caractère purement économique" », le le président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH) déclare : « En juillet (2007), quand le président Sarkozy avait effectué une visite éclair à Tunis, il avait totalement ignoré la société civile tunisienne. Nous aimerions que ce ne soit pas le cas cette fois-ci. Mais, à l’avant-veille de ce nouveau déplacement, aucun de nous n’a été contacté ni par l’entourage de M. Sarkozy, ni par celui de Rama Yade (secrétaire d’Etat aux droits de l’homme). Au cours de sa campagne électorale, M. Sarkozy avait dit et répété que les droits de l’homme seraient un élément fondamental de la politique extérieure de la France. Nous espérons que sa visite en Tunisie n’aura pas un caractère purement économique. Les Tunisiens réclament depuis longtemps la démocratie. Cette question était d’ailleurs une condition posée à l’accord d’association entre l’Union européenne et la Tunisie, mais elle est restée lettre morte. M. Sarkozy pourrait user de son amitié pour rappeler que la démocratie en Tunisie est de l’intérêt de tous. »

On peut douter toutefois que cette visite marque un engagement réel du président français. Et les sujets de prédilection seront sans aucun doute "la lutte contre le terrorisme", l’immigration et le projet d’Union méditerranéenne. Il est vrai que le régime tunisien dispose en France de nombreux partisans, qui y voient un rempart contre le "péril islamique".

blog Alain Gresh

Rédigé par : Ahmad | 27 avr 2008 20:20:14

"Il faut aider le régime tunisien" (Amara)
Pour Fadela Amara, la France doit soutenir le régime tunisien au nom de la lutte contre l'islamisme. "Dans les pays du maghreb, il y a la montée des islamistes. Il ne faut pas monter des feux partout, a expliqué la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la Ville lundi matin sur RMC. Il faut aider certains régimes qui forment un rempart contre cette montée fascisante. Je crois qu'on gagnerait à être solidaire de ces régimes" a-t-elle déclaré, alors que Nicolas Sarkozy commence aujourd'hui une visite d'État de 48heures à Tunis.


les centaines de femmes violées dans les commisariats du régime tunisien ainsi que les jeunes hommes qui sont arrètés et emprisonnés en prison parce qu'ils fréquentent les mosquées, ou le régime tunisien les force à boire et visionner des films pronographiques, apprécieront ces propos.
les émoignages nombreux sont effroyables.
On aimerait entendre le parti socaliste et mr hamon, grand défenseur de liberté.
Certains membres du parti socialiste, nous montre bien l'identité de ce parti aujourd'hui,Fadela Ammara enf ait parti.
Elle vient nous parler du respect des femmes,et soutient un des pire régime de la planète, qui pratique le viole des femmes en toute impunitéet avec le silence complice de la majorité des politiques français de gauche comme de droite

Rédigé par : Ahmad | 28 avr 2008 09:57:33

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.