« Analyse du Conseil National du PS par Rue 89 | Accueil | Crise financière : Pourquoi ? Quoi faire ? »

26/03/2008

JC Trichet ce jour à la Commission économique

Aujourd'hui à la Commission affaires économiques et monétaires du Parlement Européen, Jean Claude Trichet était entendu sur l'impact en cours en Europe de la crise financière et l'évaluation du rôle de la BCE face à ces "turbulences" et "corrections du marché" (JC Trichet dans le texte).

A la question du député luxembourgeois Robbert Goebbels qui l'interrogeait sur l'injection massive de liquidités  pour venir à la rescousse de banques négligentes, voire irresponsables plutôt que de baisser les taux directeurs à l'instar de la Fédéral Bank Us et ainsi de soutenir le pouvoir d'achat des ménages et de favoriser les capacités de refinancement des banques, Jean Claude Trichet a fait cette réponse " l'aléa moral eut été certain si la BCE avait baissé ses taux et par voie de conséquence fait payer aux consommateurs par l'inflation le secour au système bancaire européen."

Il a également sacrifié à la traditionnelle épreuve des prévisions pour l'économie européenne. Elles ne sont pas roses.

Infllation : entre 2.6 et  3.2% en 2008 (1) , entre 1.5 et 2.7% en 2009.

Croissance :entre 1.3 et 2.1% en 2008 (2), entre 1.3 et 2.3% en 2009

(1) : en 2008, on a la modération salariale et l'inflation quand la première est mise en oeuvre dans la zone euro sur recommandation de la BCE pour éviter l'inflation!

(2) : on voit mal comment la France mauvaise élève de la croissance de la zone euro peut continuer à prétendre, comme hier le Premier Ministre, qu'elle réalisera en 2008 une croissance entre 1.7 et 2%!

Posted by Benoit Hamon on mars 26, 2008 at 01:07 PM dans Interventions au parlement | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e55174c1338833

Listed below are links to weblogs that reference JC Trichet ce jour à la Commission économique:

Commentaires

L'imposture française est totale, replatrer, gommer, cacher les chiffres de l'économie sont masqués le 1er ministre nous fait un grand numero pour éviter de prononcer le mot "rigueur"mais tout est là et au fond l'argent n'est qu'un prétexte pour casser du fonctionnaire
et le modèle social français

Rédigé par : Corblin jannick | 4 avr 2008 22:53:35

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.