« Protéger Ayaan Hirsi Ali | Accueil | Un peu d'humour "belge" »

27/11/2007

Violences Urbaines : communiqué de presse

Paris, le 27 Novembre 2007


Quand les mêmes politiques produisent les mêmes effets…

Depuis 48h, la France connaît un nouvel embrasement dans l’une de ses banlieues. Les tristes événements de l’automne 2005 sont dans toutes les têtes.

En deux ans, sous l’effet des politiques de la droite, la situation s’est terriblement dégradée. Tous les coups de menton ne pourront rien pour masquer les effets d’une politique injuste, jugée de plus en plus violente et cynique par toutes celles et tous ceux pour qui la vie est de plus en plus difficile. Les quartiers populaires sont particulièrement touchés par ces difficultés. Le chômage progresse, le pouvoir d’achat se dégrade, les services publics désertent de nouveaux territoires, les difficultés de logement sont de plus en plus importantes et l'insécurité galope.

Aujourd’hui, le gouvernement ne fait qu’encourager la constitution de ghettos. Ghettos de riches dans quelques quartiers dont la population est toujours plus favorisée, ghettos de pauvres dans les quartiers laissés à l’abandon par le gouvernement. Depuis son élection, Nicolas Sarkozy dilapide l’argent public par des exonérations fiscales aux plus favorisés au dépend des politiques éducatives, des politiques de logement et des politiques de sécurité de proximité.

Les terribles événements de Villiers-le-Bel viennent nous rappeler que nous payons aujourd’hui des choix politiques désastreux qui ne font qu’amplifier le désordre social qui règne dans notre pays. Aujourd’hui, un palier de violence a été franchi avec des manifestations de colère de plus en plus violentes. Il est urgent que les pouvoirs publics prennent la mesure de la situation. Au lieu de cela, nous assistons aujourd’hui à une quasi vacance du pouvoir. Depuis 48h, le mirage de la république apaisée promise par le président de la République laisse la place au spectacle désolant d'une France ghettoïsée, minée par le désordre public et social, l'injustice, la violence et les discriminations.

Posted by Benoit Hamon on novembre 27, 2007 at 05:03 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e54f8f013d8833

Listed below are links to weblogs that reference Violences Urbaines : communiqué de presse:

Commentaires

Pour illustrer ces propos, une note de lecture, à propos, sur l'ouvrage d'Eric Maurin le Ghetto français:

http://www.eglantine.info

Rédigé par : jacantoine | 27 nov 2007 19:30:40

oui mais ça c'etait avant que le guide suprême ne revienne de chine! sont perdus à droite quand il n'est plus là!
maintenant les choses vont rentrer dans l'ordre....

ne pas oublié vaux en velin en 90, sous le gouvernement de Rocard! c'est sur que la droite fait des gros dégâts pour les plus pauvres, mais le p(s) n'a pas été toujours à la hauteur non plus.

Rédigé par : enzo d'aviolo | 28 nov 2007 14:13:38

c'est bien ça le problème et je suis d'accord avec Enzo. A quoi cela sert de mettre en avant tous les dégâts opérés par la droite, on se rend compte que la gauche n'a rien fait de mieux et qu'aucune propositions concrètes viennent étayer les critiques faites journellement contre le gouvernement.
Tous ces discours sont stériles, il faut que la gauche, si elle existe encore, et là est la question cruciale, soit capable de faire des propositions qui tiennent la route et qui ne seront pas oubliées dès qu'elle sera au pouvoir si elle y revient un jour.
J'ai appris Mr Hamon que vous étiez à l'UNEF, et bien voilà encore un exemple parfait de ce que peut faire la gauche et qui ne va pas dans le bon sens: Bruno julliard met sa notoriété en avant et devient plus politique qu'étudiant, c'est ce qu'ont fait également les grandes figures que l'on connaît de 1968.
Tout n'est qu'éternel recommencement: le pouvoir, la notoriété, la notoriété, le pouvoir etc...etc... et les Français en ont ras le bol. ça j'en suis vraiment sûre!!!

Rédigé par : rosalie | 28 nov 2007 16:05:39

Nos banlieues ont-elles besoin d'un rétablissement de l'ordre ou d'une instauration de l'égalité républicaine ?
Il est tellement évident que la mort de deux jeunes - aussi tragique soit-elle et quelles que soient les responsabilités vraisemblables des uns et des autres dans un accident de la circulation - ne justifiera jamais que des violences gratuites soient perpétrées contre les représentants de l'autorité ou des bâtiments publics qui participent de l'ouverture culturelle et humaine d'une population en difficulté sur le monde ; c'était le cas de la bibliothèque brûlée à Villiers-le-Bel.
Mais une fois que cela est dit, on ne peut oublier que ces évènements inqualifiables traduisent ce que l'on ne peut même plus appeler un malaise profond dans les banlieues françaises, tant le mot paraît aujourd'hui dérisoire au regard de la gravité des faits et de leur renouvellement. La méfiance vis-à-vis de l'autorité, le sentiment de relégation de larges franges de la population a accouché finalement aujourd'hui d'un sentiment de haine iraisonnée, d'un petit parfum de guerre civile, qui peut mettre à mal les fondements du pacte républicain si on laissait faire encore.
[...]
La suite sur : http://resistances95.over-blog.com/article-14173470.html

Rédigé par : Frédéric FARAVEL | 29 nov 2007 15:35:20

Un peu de politique,

L'augmentation de la rémunération Présidentielle, Qu'en pensez-vous?

Quel est le rôle de la Présidence de La République, à quoi s'attend-on lorsqu'on se présente candidat?

Doit-on souligner et rappeler les textes de droits et les définir?
Lorsqu'on se présente candidat à l'Élection présidentielle, on doit prendre conscience du rôle qui vous attend.
On se renseigne, certes discrètement sur tous les points autant sur l'échelle des rénumérations, que ses activités, son rôle et les avantages qui s'y joigne.
Monsieur Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa maîtrise parfaitement sa volonté de postuler au poste supprême de l'Hexagone.
On peut observer que le pouvoir, la rencontre fréquente auprès des médias sont ses seules motivations qui vont concrétiser sa volonté et sa réussite qui ont été entièrement légitime et légale.
Cependant ce choix comptait peut-être le désavantage de toucher une rémunération inférieure à celui du 1er Ministre. Monsieur Sarkozy en était parfaitement conscient avant son élection.
Augmenter son salaire démontre bien son sens manipulateur (de manère fortement négative). Nicolas Sarközy a bien eu le pouvoir, mais non seulement il bénéficie de tous les avantages présidentiels au regard de ses membres du Gouvernement mais
cela ne lui suffit pas. Autrement dit, il veut l'argent, et l'argent du beurre. Renaud Donnedieu de Vabres sait parfaitement que je n'appréciais pas les arrivistes au comportement bourgeois, car les Nagy-Bocsa sont de vraie lignée aristocratique hongroise (http://pagesperso-orange.fr/herve.laine-bucaille/DescendancePalaisLaisne/NagyBosca.htm)

L'observation comportementaliste que nous pouvons apporter, démontre une manipulation mentale que son parti continue de croire, à plonger profond pour le suivre à leur perte.
Pour certains d'entres vous, des promesses n'ont pu, ne peuvent et ne pourront être tenues par votre présidence. Attention au sens et au degré de votre naïveté !!!
Un manipulateur généralement réussit toujours à rester longtemps au pouvoir, il vous faut donc avoir une intelligence avancée, être suffisamment armé en soi-même pour pouvoir contrer et démontrer l'existence, les conséquences subi des autres.
La France flèche en déclin, les citoyens des autres Pays du G7 se tort de moquerie à l'égard du français dont le président incarne parfaitement le profil uqe projette la mentalité du français. c'est à dire son assurance, son "je sais tout", la discrétion et la perte de son savoir fair-play.

Les jeunes et les milliardaire (voire certains millionnaires) ont + avantage de faire fructifier les gains acquis par leur travail dans un pays autre que La France et l'Angleterre. Le train de vie étant prétentieusement moins élevée et justifiée extrieurement à cette France et à l'Angleterre.

Les USA et la France ne devrait plus faire partie du G7 pour son échelle inconmensurable de ses dettes. Les gens le savent
mais cela justifie le besoin de reconnaisance immense par le pouvoir, la domination économique, légo-centirsme individuel et le paraitre de ces deux citoyens éats-Uniens et français. C'est dommage car nous ne sommes pas tous comme cela.

Une tension monte en effervescence, la remédiation accélérée des textes de lois est vitale et urgente visant autant le fonctionnaire, la présidence, les membres du Gouvernement, l'influence voilée de la mentalité juive ainsi que les golden paruchutage déraisonnable et injustifié des chefs d'entreprise. La rue est en voie d'imposer ses lois si rien ne bouge.

- Un amendement doit être proposé quant à l'interdiction de dépasser un barème concernant la location d'un logement, devenu déraisonnablement sans aucun sens et inappropriée au porte-feuille du citoyen. La nourriture et le logement l'habit sont les bases vitales de l'être humain.

Je vous glisse pendant que j'y pense, les problèmes qui me semblent le plus urgent à résoudre.

- Le travail en milieu privé doit respecter un quota du nombre d'horaires à ne pas dépasser, sous peine de condamnation de l'entreprise, si la volonté signé de l'actif est contraire à ses souhaits. Le travailleur ne doit pas non plus faire l'objet de quelconque chantage de l'employeur. La rémunération de chacun doit être égale aux heures de travail effectuée et non inférieure. L'entreprise devra se montrer plus souple dans ces periodes à l'egard de ses employés et se tenir informé de l'évolution des grèves avant de procéder au limogeage. Il ne doit pas non plus servir de cet argument pour exercer son pouvoir de licenciement.

- Pour ce qui est moyens de transports, la grève doit être autorisée avec un service minimum pour ne pas pénaliser ceux qui
ne sont pas à l'abri de leur emploi, la plupart du temps, ces "fonctionnaires assimilés" (RATP, Poste, SNCF....) sont à l'origine du chômage en milieu privé... En privé, qu'il y est grève ou non, l'actif doit être à ses heures à son poste.
Une loi devra être proposée pour l'interdiction de la grève prenant en otage le citoyen si les services ne sont pas respecté au minimum. Le soutien des syndicats ne seront plus pris en compte. C'est trop facile de s'en prendre aux autres quand on sait soi-même protégé.

- La compétence recquise d'un nouvel agent au sein de la fonction publique ne doit seulement pas se justifier sur la réussite de ses concours mais sur son savoir-faire, sur la quantité et la qualité de son travail ainsi que les appréciations de son supérieur. Son intégrité définitive devra être observé et défini en fin de période d'approbation sur 1 an maximum.

- La fonction publique doit satisfaire les requêtes des organismes et de l'Etat en respectant un certains nombre de quotas dans un délai au sens strict qui leur seront dorénavant imposé pour ne pas pénaliser le bénéficiaire ses démarches dans ses besoins vitaux ( logement, nourritures, vêtements et soins). Les responsables traitant le dossier recquis se verront encourir
une pénalité sévère si les délais ne sont pas respectés. Dans leur incapacité de répondre aux exigences, ils peuvent demander un appui s'ils le souhaitent.
Aux fonctionnaires de rattrapper le temps qu'ils ont perdu, de réfléchir sur leur facon de travailler et de prendre conscience de ce que c'est le vrai travail !!!

- L'enseignant ne doit remplir aucunement son rôle de parent et de psychologue à l'égard de son élève. L'impolitesse de l'élève doit être sévèrement puni comme autrefois sans aucune intervention des parents sous peine d'amende. Seul une (et pas des) gifle ou une fessée ne doit pas faire l'objet d'un débat encourant une pénalité. Si le litige est poussé plus loin, il
doit être réglé par un psychologue, un parent, un professeur et un juge pour enfant dans un cas difficile.

- Le laxisme parentale non maitrisé à l'égard de leurs enfants doit être surveillé et pénalisé par la suppression ou suspension momentané des droits sociaux qu'ils bénéficient.
l'appui d'un psychologue spécialisé dans les foyers et pour enfants est recommandé et obligatoire dans certains cas (gratuite,selon les revenus) pour appuyer le parent dans l'éducation de leur enfant. Encore dans ce cas, une (et pas des) gifle et la fessée appliquée à l'enfant ne doit pas faire l'objet d'une pénalité à l'égard du parent.

- En psychiatrie, le patient interné en service psychiâtrique doit être justifié par l'équipe de soin, deux autres membres d'un corps médical extérieur neutre (désigné par une autorité), un parent, un avocat au choix du patient et un préfet pour la prolongation du séjour du patient contre sa volonté avec le devoir de remplir le soin de consulter les deux partis respectifs.

- De même la libération en milieu psychiâtrique ou carcéral d'un patient pathologiquement chronique et susceptible d'être exposé ou d'exposer un danger mortel à l'égard de la société doit être étudié par deux autres membres d'un corps médical extérieur neutre (désigné par une autorité), un avocat et un préfet.

- Saisie de biens : Une solution de logement dans des services sociaux adaptés doit être proposé, préparé et appliquée par l'huissier avant toute saisie de bien. Les objets sentimentaux doivent être pris en compte dans l'inventaire de la saisie

(instrument de musique qui peut être un facteur pour gagner un peu d'argent, ou petit objet sentimental sans valeur fonciere
ou monétaire transmis de génération en génération).

- La langue officielle doit être obligatoire pour tout immigré ainsi l'acceptation totale des traditions et coutumes française puisque c'est un choix qu'ils ont optés par obligation, ou volonté de venir vivre, travailler en Europe.
Des instituts de langues francaises (gratuits selon les ressources) seront imposés si la langue n'est pas maitrisé à la venue de ces étrangers.

L'Europe doit ouvrir ses portes aux pays hors Europe mais doit se faire impérativement respecter sur les religions d'origine,

ses traditions et sa culture. L'Europe ayant une culture à elle et de religion christianique, ne doit pas se soumettre aux autres religions en dehors des siennes mais se doit respecter celles des autres dans l'univers privé des adeptes. Se Laisser
imposer par ces autres religions est signe de la perte d'identité au niveau nationale et de la culture Européenne aussi bien religieuse que domestique. Elle se livre au danger par la domination des religions etrangères à elle même, par le changement des lois, le mode de vie à l'école , au travail... Un des points les plus forts et dangereux que ressent le citoyen francais sur ses terres depuis des générations.

- La présence d'un signe religieux (sapin de noël, médaille, croix) source à L'Europe autre que les religions ne doivent pas faire l'objet d'un débat, elles font partie de la culture, de sa tradition etc....Les immigrés sont gentiment accueillis par

les pays d'Europe, ils ne sont pas là pour casser es valeurs et l'identité de l'Europe, le respect est de rigueur comme le respect que les europeens émigres envers les pays autre que les leurs. La réciproque doit être ferme, sinon la loyauté
n'existe plus en ce monde.

Voilà je pense avoir fait le tour des plus gros éléments qu'il faut gérer d'urgence. Le reste me semble moins à la base réactionnaire du citoyens français.

Nous espérons qu'aux prochaines fêtes de Noël, la France ne rencontra plus les soldes....

Rédigé par : Potier-Morel | 8 déc 2007 18:05:29

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.