« le salaire minimum en europe | Accueil | Traité simplifié »

24/10/2007

Où sont les Sarkozystes?

Je_cherche_encorePas au Parlement Européen si j'en juge le succès sur les bancs de la droite de ma déclaration écrite sur la réforme du mandat de la BCE.

Quelques explications pour vous éclairer. Et pour commencer je vous propose un petit retour en arrière, pas bien loin dans le passé, c'était le 21 février à Strasbourg et Nicolas Sarkozy déclarait ce jour là :

" Nous devons être capables de proposer aux peuples européens une Europe où la politique monétaire ait pour objectifs la croissance et l'emploi et pas seulement l'inflation".

Gonflé par ce soutien du Président de la République à une conviction que je défends sur ce blog et au Parlement Européen depuis le début de mon mandat, j'ai décidé de déposer la déclaration écrite suivante :

"Déclaration écrite sur la révision du mandat de la Banque centrale européenne

Le Parlement européen,

      vu l'article 105 du traité CE,

      vu l'article 116 de son règlement,

A.    considérant que la politique monétaire menée par la Banque centrale européenne depuis sa création a privilégié, conformément à l'article 105 du Traité CE, l'objectif de la stabilité des prix aux dépens d'autres objectifs tels que la croissance et l'emploi, 

B.    rappelant que la section 2A du "Federal Reserve act" de 1913 du Congrès américain établissant la Réserve fédérale des États-Unis assigne à la Banque centrale la mission de promouvoir efficacement les objectifs du plein emploi, de la stabilité des prix et de taux d'intérêts à long terme modérés,

1.     estime que, dans la cadre de la révision à venir des traités fondateurs de l'Union européenne, il conviendrait de modifier l'article 105 du traité afin que la politique monétaire de la Banque centrale européenne vise à promouvoir, sur un pied d'égalité, les objectifs de la stabilité des prix, du plein emploi et de la croissance économique;

2.     charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, aux parlements des États membres, au Président de l'Eurogroupe, au Conseil, à la Commission et à la Banque Centrale Européenne."

J'ai voulu, avec cette déclaration, dénoncer l'absurdité d'une politique monétaire européenne dont le seul objectif est la stabilité des prix.

Les références appuyées au modèle américain de la Federal Reserve, servait  à démontrer qu'une alternative au mandat excessivement restictif de la BCE existe.

Malheureusement rien n'y a fait, à l'expiration du délai de signature du texte, la déclaration restait en deçà de la majorité simple des députés nécessaire pour transformer le projet de déclaration en un acte officiel représentant la position du PE.

Parmi les signatures récoltées, quelques belles satisfactions, comme celle du président sortant du Parlement Européen, le catalan Josep Borrell, que je remercie au passage. Merci également à mes camarades socialistes français et belges, aux socialistes autrichiens, portugais et italiens, irlandais, néerlandais et aux nombreux élus communistes et apparentés qui ont soutenu la revendication d'une BCE aussi attentive aux besoins de l'économie réelle qu'aux attentes des marchés financiers.

La surprise, c'est l'absence totale de toute signature du PPE, y compris sa composante française de l'UMP.

Pas de chance, le jour où je me trouve une proximité, presque une accointance avec le Président de la Républqiue (Diantre ! Benoit me dis-je, n'es tu pas entrain de devenir débauchable!?!), je découvre qu'il n'y a pas un seul élu UMP, un seul député PPE pour venir défendre les positions du candidat Sarkozy à l'élection présidentielle. L'un d'entre eux me glissait complice il y a quelques jours, qu'ils avaient compris que je voulais les piéger!!!! Je cherche encore le piège, le chausse trappe dissimulé dans cette déclaration écrite qui reprenait les propositions du candidat Président. La politique, c'est trop subtil....

Posted by Benoit Hamon on octobre 24, 2007 at 07:21 PM dans Interventions au parlement | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e54efdc9988833

Listed below are links to weblogs that reference Où sont les Sarkozystes?:

Commentaires

Le piège s'est refermé en mai 2007 avec l'élection de Srakozy et maintenant il faut trouver le moyen de s'en libérer

Rédigé par : Frédéric Le Prince | 24 oct 2007 20:16:32

"La surprise, c'est l'absence totale de toute signature du PPE, y compris sa composante française de l'UMP."

Pas de raison, par contre, d'être surpris de l'absence des camarades espagnols et allemands, trop accaparés sans doute par leurs responsabilités gouvernementales?

Rédigé par : Jean-Michel Revol | 24 oct 2007 22:02:57

Salut Benoit,

si meme les rénovateurs du PS commencent à croire aux promesses de l'hyperprésident, on n'est pas rendu ! Meme l'UMP européenne a oublié les plus gênantes. Mais c'était beau d'essayer. Allez, plus que quatre ans et demi...

Rédigé par : flo de chambé | 25 oct 2007 06:53:00

A JM Revol : non pas de raisons d'être surpris qu'allemands et espagnols ne signent pas car ils ne se sont jamais prononcés "pour". Une différence qui vous avait échappé peut être.

Rédigé par : BH | 25 oct 2007 08:32:18

Bonsoir,

Courageuse et honnête décision que vous avez prise ce jour, en démissionnant de votre poste de secréatire national face à la décision incongru du PS. Que devons nous faire maintenant ?
En tout cas tout mon respect.
jerome

Rédigé par : froment jerome | 6 nov 2007 20:22:39

Par la barbe du grand Jaurès Benoit, aurais-tu en quelques instants démontré les limites de la politique de débauch.... d'ouverture ?

On ouvre grand les portes et les fenêtres sur la forme (viendez mes pseudos amis de gauche) mais on reste de bon vieux droitiers menant une politique de classe (bouclier fiscal) et casse (franchises médicales), sur fond (ou forme) d'un nouveau populisme celui du fric, de la droite blingbling (augmentation du salaire, Fouquet's et rolex ...)


Merci Benoit ...


Arnaud DROUOT

Rédigé par : Arnaud DROUOT | 6 nov 2007 21:06:49

Bonsoir,
Je te soutiens j'ai immédiatement envoyé mail de mécontentement, aussi bien au PS qu'à Désirs d'Avenir dont j'étais un fidèle partisan. Il faut arrêter ce désastre, nous nous enfonçons,l'opinion publique nous renie. SARKO NOUS MANGE ? NOUS NE POUVONS ET NE SAVONS PAS SUIVRE SA CADENCE; pourtant simple militant, je vois clair dans son jeu, toujours le même scénario, et nous, nous suivons sa stratégie, nous ne bougeons pas!!!!Nous n'vons plus trop de crédibilité, Hollande nous conduit droit au mur!!!!!

Rédigé par : MONESMA | 6 nov 2007 23:24:18

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.