« Coupe du Monde des XV des Parlements | Accueil | Le jeu de l'ego »

16/08/2007

Crise boursière en été, TVA à la rentrée!

L’INSEE prévoit pour la France une croissance entre 1,6 et 1,9 pts en 2007 là où le gouvernement avait tablé sur 2.25 à 2.5 points. Lourd sera le manque à gagner pour les recettes publiques. Lourde aussi risque d’être la main du gouvernement à la rentrée pour tenter de rattraper ce dérapage des recettes publiques. On mesure aujourd’hui, outre l’injustice des 15 milliards de cadeaux fiscaux consentis aux ménages les plus aisés, l’imprudence des allègements d’impôts consentis aux 10% de ménages les plus aisés.

Avant l’été déjà, Nicolas Sarkozy avait demandé un report à 2012 de la date de retour de la France à l’équilibre budgétaire. Il n’avait donc pas hésité à sacrifier ses engagements européens à la réalisation de son désir de plaire et servir les siens, les français les plus riches.

De quelles solutions dispose le gouvernement pour amortir ce choc économique ?

-         baisser les dépenses publiques. Il s’y consacre déjà sans retenue en supprimant des milliers d’emplois dans la fonction publique.

-         Augmenter la fiscalité. Et là on se rappelle de la hausse de TVA envisagée par le gouvernement pour voler au secours de la sécurité sociale. On se souvient aussi que lorsque l’Allemagne décidé la mise en œuvre d’une TVA dite sociale, la moitié du produit de la hausse de la TVA a été affectée à la réduction des déficits publics et pas à celle de la sécurité sociale.

Le scénario redouté lors de la campagne législative s’installe comme l’hypothèse de rentrée la plus probable : une hausse massive de la TVA. Le  « choc Sarkozy » sur l’économie française sera un « choc TVA », une pénalité payée par trous les français pour financer les largesses du nouveau Président et l’irresponsabilité (comment ne pas parler d’incompétence) du gouvernement qui a mangé toutes ses marges de manœuvres budgétaires en faisant adopter le paquet fiscal.

Posted by Benoit Hamon on août 16, 2007 at 10:36 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e54ecbd0d78833

Listed below are links to weblogs that reference Crise boursière en été, TVA à la rentrée!:

Commentaires

Benoit Hamon,
L'heure actuelle est aux changements des lignes politiques, vouloir le nier, c'est encore mettre un voile sur la situation politique en France
la pseudo-ouverture du président n'est evidemment pas un depassement des clivages politiques mais il y a inexorablement un avant et un après 2007
vous avez voulu conserver le calendrier du premier secretaire à la mutualité, soit, mais il faudra tout de même preciser qu'il n'y a pas eu de votes du cn contre la tentative d'avancement demandée par madame Royal, attendre pour renover, c'est encore prendre le risque de ne pas être prêt et de se perdre dans des congrès lourds et à l'atmosphère pesante d'un autre siècle
ce n'est pas la politique que je souhaite pour mon pays, ce n'est pas cela qu'il doit se passer dans le premier parti de l'opposition!
le ps appartient aux militants socialistes, et il serait sain de plus tenir compte de cette filiation
Ségolène rassemble à gauche et au centre, et il est de bonne augure d'accueillir le modem en tant que force centrale politique, qui n'aura de toute manière comme seul salut que celui de s'allier au ps
il est à la mode de dire que le cycle d'Epinay s'achève, mais j'ai peur que certains dirigeants du ps y soient restés bloqués
le liberalisme n'est pas un gros mot, s'il est maitrisé par des gardes-fous etatiques, le liberalisme n'est pas à conspuer
Je voudrais donc savoir quelle est votre position pour le prochain congrès en esperant que les intérets du ps et des forces de progrès primeront sur vos choix futures
amitiés socialistes
jv

Rédigé par : julienvick | 18 août 2007 00:40:50

Sur tes propos julien, deux remarques me viennent...
Il est vrai que sur les 20 personnes qui expriment régulièrement leur opposition au calendrier adopté lors du dernier CN, seulement deux ont eu le courage de leur expression en votant non. Cela ce respecte et ce salue. Il s'agir de Manuel Walls et de Gaetan Gorce... pour les autres la politique de la chaise vide a été privilégier. Cette attitude n'augure pas de bons moments pour la rénovation, car la confrontation politique et encore le meilleur moyen de faire avancer ses idées.

Un autre de tes propos m'interroge... Lorsque tu dis que le parti appartient à ses adhérents, tu as raison. Mais l'ensemble des membres du CN sont aussi adhérents et choisis par leur propre courant pour en assumer la responsabilité. Que les frontières des courants soient floues maintenant est une réalité. Mais cela n'entraine pas pour autant l'illégitimité des responsables qui siègent en CN.

Les adhérents sont essentiels dans notre parti et à l'évidence il faudra qu'ils soient mobilisés autant pour le choix du capitaine que pour celui du discours, de la stratégie des objectifs... c'est pour cela qu'un congrès est important.

amitiés socialistes

Rédigé par : korine | 18 août 2007 14:27:49

pour repondre à tes propos, je pense que l'attitude du ps est irresponsable plus qu'illegitime
il est quand même très etrange qu'après une defaite, la troisieme defaite du ps, on attende encore pour renouveler les personnes, alors certes il ne faut pas changer la photo de classe pour la changer, mais l'impulsion que segolene royal a donné durant cette campagne ne se retrouve pas au ps (pour le moment)car certains preferent le statut quo plutôt que de nier l'evidence que tout le monde sait!
en cela je maintiens que c'est irresponsable et que certains devront rendre compte de leurs actes après le choix du premier secretaire
evidemment qu'il faut qu'il y ait un debat afin de mettre tout à plat mais après le choix du premier secretaire, il faudra accepter sa ligne politique sans lui mettre des batons dans les roues bref...
d'ailleurs si monsieur Hamon, j'aimerai connaitre son opinion sur notre echange
cordialement
jv

Rédigé par : julienvick | 18 août 2007 22:32:53

jv, deux petites choses rapides:
-"surprenant qu'après une défaite on attende pour renouveler les personnes":
Ségolène Royal ayant joué les premiers rôles dans cette défaite, il me semble que tu devrais commencer par demander sa mise en retrait, histoire d'être cohérent.
-"le PS appartient à ses militants":
Etrange pour un partisan de Ségolène Royal qui maintient en ordre de marche une association parrallèle comme Désir d'avenir, comme si son parti n'était pas le PS...

Personnellement la question que je me pose c'est comment le PS va pouvoir survivre aux divergences entre ses sociaux-démocrates, ses royalistes, et ses antilibéraux, différences fondamentales sur un certain nombre de points.
Benoit désolé de participer à la divergence du débat sur cette note...

Rédigé par : Thomas | 18 août 2007 23:56:15

Bonsoir,

J'ajoute mon petit grain de sel.

Plusieurs remarques en vrac, à partir de vos commentaires Korine et Julien.

-Julien soulève un réel problème que les écuries et courants contournent de façon antidémocratique:

le PS a gagné 100 000 adhérents, d'autres continuent de nous rejoindre, certains sont repartis à cause d'accueil inacceptable (rejet, rudoyer, mépris...)de cadres du parti comme 'd'anciens militants' qui disons les choses nettement, ne les "contrôlaient pas" et lmes craignaient pour cela ! On défend ses prébendes avant les intérêts du Parti Socialiste. Des hommes et des femmes neufs, frais et roses ont ainsi découverts avec effroi, les baronies et les zéléfans en pleine action!

Ces nouveaux adhérents qui donnent un poumon neuf au PS, ne SONT PAS représentés dans les instances du parti puisque le dernier Congrés eu lieu sans eux.
Il faudrait trouver une procédure qui relève d'un changement de statuts c'est clair, pour que nouveaux participent et votent pour de nouvelles instance.
C'est un préalable évidemment car cela relève de la démocratie la plus élémentaire.

Benoît au boulot ! cogite et propose viiiiite.

Gaëtan Gorce m'apparaît sortir du lot dans cette affaire (il joint ses actes à sa parole! on ne voyait plus guère cela depuis fort longtemps!).

-Il faut aller sans doute plus vite que ne le prédit FH: ce n'est pas durant la campagne des Municipales que le PS sera plus à même de préparer le Congrés...et même ces Municipales dans de bonnes conditions. Laisser faire en plus, donnera un boulevard au MoDem !

N'entendez pas dans nos campagnes,nos soldats socialo mugir ?
L'attente est trés forte.

- Ségolène a ratissé bien ailleurs qu'au PS et gauche classique (je compte en voix: lisez l'article de Michel Noblecourt dans le Monde, qui n'invente rien en fait, mais recadre un peu les choses). Mais il y a les déçus, jaloux des écuries des mauvais perdants face à SR, qui n'ont pas hésité à voter Bayrou puis Sarkozy: du clan DSK comme Mélenchon. Les jospiniens mais pas tous, certains ayant un vrai sens du parti par contre: Aubry, Delanoé...

Elle a ratissé comme François Mitterrand avait pu le réaliser. Les circonstances aidant toujours dans ces cas-là.

Il y a eu des votes d'adhésions à son charisme comme son "parler vrai", ou au contraire de rejet uniquement de Sarkozy, comme ..... ce fut la cas, en 1981 contre Giscard : je tiens à rappeler ici la haine que suscitait François Mitterrand chez une partie des siens....qui sont venus lui manger dans la main ensuite pour des missions, des maroquins, dircab, ambassades ou au tour extérieur Préfet ou tout autre fromage avec chauffeur et voiture de fonction.....ah! que c'est beau l'idéal et les grands principes ! La politique est un éternel recommencement !

- maintenant ce constat Julien ne doit pas nous embarquer d'entrée de jeu dans une alliance avec le MoDem. En plus que sait-on de ce parti naissant et fluctuent ? Refonder le PS, mûrir des idées et propositions, d'autant qu'il faudra oser changer certains repères ou plus en regardant les Français d'un peu plus prés que le PS n'a pu le faire jusqu'à présent. Se poser de grosses questions sur les évolutions sociologiques et démographiques, le vieillissement de la population, la santé....etc
Des alliances si elles doivent s'opérer, se feront trés naturellement, sur des bases programmatiques.

Je pense personnellement, en regardant les organistions existantes que nous pourrons travailler aussi bien avec la LCR, PC, LO (qui devront monter une marche!ie se bouger, au lieu de se recroqueviller) que MRC,des think tanks,Attac,PRG,Verts, et une partie du MoDem ou bien suivant les départements (certains ont une réelle sensibilité de gauche ou centre gauche).

Contrairement à ce qu'a bari récemment Jean Glavany, une UMP de Gauche serait assez bien venue. Et chacun garderait sa spécificité sans avoir à se diluer ou à subir un diktat de la plus grosse formation.

- les assistés-apparatchiks-cumulards des CN et BN et Assemblées doivent maintenant ne garder qu'un mandat ! Le renouvellement doit enfin être enclanché! pour que ce PS respire et vive comme et avec les FRANCAIS POPULAIRES qui théoriquement devraient voter socialiste, au lieu de se coucher sous le MEDEF,non ?

Rédigé par : la fourmi rouge | 19 août 2007 00:20:12

reponse à thomas:
après la defaite, tu voudrais la mise en retrait de Segolene Royal? etrange comme conception de la politique? faudrait-il qu'elle se retire comme Jospin en abandonnant ses troupes? non car ce n'est pas responsable, Mitterrand savait qu'il serait élu, pourtant il ne s'est pas retiré de la vie politique en 65!!!
et oui c'est aux instances du ps de partir car le congrès aurait dû etre avancé afin de savoir quelle ligne adopter, mais bon le cn a tranché donc pas la peine d'en rajoutter!
quant aux clubs politiques comme da, je te repondrai qu'il y en a toujours eu à gauche! quel mal fait da? Ségolene s'est -elle etiquetté da sur les affiches presidentielles???? je ne vois pas le probleme?

Rédigé par : julienvick | 19 août 2007 19:13:53

Comme on le savais Nicolas Sarkozy nous a pris pour des imbéciles!!
Et dire qui nous fesez croire qu'il serait ""le candidat de tous les Français"" ou je sais pas quoi als que ses réformes ne feront qu'accroitre les inégalités entre les plus aisés et les plus pauvres!!
Un avenir sombre nous attends meme si j'essaie de me dire que je me trompe a son sujet plus on avance plus je me dis que j'avais malheuresement raison (sans vouloir me venter)

Rédigé par : Aurore | 19 août 2007 19:14:02

dsl pour les fautes d'orthographes
"on le savait"
"nous faisait"
"accroitrent"
je me suis pas relue

Rédigé par : Aurore | 19 août 2007 19:17:37

Il faudra une riposte unifiée contre toutes les mesures injustes de sarkozy - et ça fait beaucoup.

Dénoncer tout ça est très bien, mais essayer d'empêcher ces reculs c'est mieux.

Rédigé par : david | 19 août 2007 22:07:51

Salut, juste un petit mot pour rebondir sur ce que disait Fourmi Rouge dans son texte du 19/08 : au sujet des nouveaux adhérents au PS, dont je suis (depuis juin 2007): effectivement l'accueil laisse à désirer, heureusement qu'on ne s'arrête pas à ça.
Par exemple: après une adhésion en ligne sur le site national du PS,il n'y a aucun retour pour indiquer au nouveau venu les coordonnées de la section la plus proche de son domicile, juste histoire qu'il puisse se rapprocher d'individus en chair et en os, internet c'est génial mais ça ne fait pas tout.
Autre exemple, je reçois l'hebdo chaque semaine mais rien qui "formalise" mon adhésion (peut être est-ce un oubli ), la moindre association fournit une carte à ses membres, même La Hulotte, le "journal le plus lu dans les terriers" ,uniquement disponible par abonnement, envoie une carte à ses nouveaux lecteurs, c'est vous dire.
Ce sont des choses sans gravité bien sûr mais cela témoigne peut être aussi d'un manque d'attention pour les nouveaux arrivants, alors que, quand on est nouveau, on a justement besoin d'être un tout petit peu encadré vu qu'on n'a pas encore les codes,vu qu'on n'a pas encore tous ces petits souvenirs en commun qui font naître la complicité, vu qu'on ne connaît
personne, tout bêtement... c'est un peu comme un nouvel élève introduit dans une classe un mois avant les grandes vacances, il faudrait pas grand chose pour qu'il se sente à l'aise mais si aucun "ancien" ne lui fait un sourire quand il rentre dans la salle le premier matin... ça va pas être rigolo.
Enfin, il y a un autre truc qui m'agace légèrement dans la bouche de certains anciens adhérents, voire très très anciens: c'est l'expression "adhérents à 20 euros" prononcée avec une pincée d'ironie, un soupçon de mépris et un zeste de condescendance.
D'abord, ça n'est pas nous qui avons fixé le montant de l'adhésion, ensuite je ne vois pas en quoi le montant du chèque serait proportionnel à l'envie de s'engager et de participer au débat d'idées, enfin, ce genre d'attitude est assez lamentable dans un parti de gauche.
Voilà, c'était juste histoire de livrer mon petit coup de gueule de "nouvelle adhérente". J'attends beaucoup de la rénovation, j'espère que tous les adhérents,les gardiens du temple "viellis en fûts de chêne" comme les tout neufs, les "adhérents Beaujolais" encore un peu verts certes mais pétillant d'envie de bien faire ,pourront y participer.Le PS a tout à gagner à s'ouvrir sur la société telle qu'elle est aujourd'hui, les électeurs de demain ne sont pas à l'image des seuls vieux ( sans aucun mépris de ma part)adhérents. Les jeunes et les moins jeunes qui décident de s'engager aujourd'hui apportent un air neuf indispensable au PS parce que directement en prise avec la réalité vécue par les français aujourd'hui. C'est de ce mouvement là, de ce mélange que naîtra le dynamisme des années à venir. Si le PS n'est pas capable , en son propre sein, d'accueillir les nouveaux à quoi bon proner, sur la place publique l'ouverture à l'autre et la richesse de la diversité ?
Salutations estivales.

Rédigé par : calou | 20 août 2007 18:44:19

Merci calou !

D'accord à 200% pour tes propos.

Tiens des "anciens" sûrement "plus socialistes" et "militants purs et durs" plus que toi : tous ceux qui se sont précipités chez le nain, par exemple.Ou/et ceux qui ont voté Bayrou au 1er tour, Sarko au second, à qui "on" ne dit rien !!!

"militants à 20€" ...tu es bien sympa de ne dire que "pincée d'ironie"...
Ce sont des aigris mauvais perdants des primaires qui ont lancé l'expression....suivez mon regard en Seine Maritime. Quel mépris oui, pour des adhérents qui en veulent: certains préfèrent à l'évidence les sectes, ou un Parti sentant la naphtaline avec tout plein de gros zéléfans ! (roses et gris )

Il faut avoir des convictions bien solides tu as raison, pour dépasser ces bouffes. Ou être assez structuré et charpenté.
A+

Rédigé par : la fourmi rouge | 20 août 2007 20:25:58


bonjour

une question ouverte :
nous lisons ces blogs, rue89, libé, le canard, on écoutait france inter et de plus en plus france culture à la place, on vote à gauche, on s'enerve contre sarkozy. Bien.

L'essentiel est maintenant est de ne pas rester entre nous, de reconquérir le 2eme tiers de la population, celui qui approuve la réforme de l'héritage et ne comprend pas que ça va relever la franchise médicale (oui, c'est la même poche), qui aime Johnny et donc Nicolas parce que leur mélodies sont gentilles, solides et bien de chez nous.
La question qui vaut maintenant est :comment, pratiquement, reconquérir ce 2e tiers ? La rénovation du PS n'est pas le problème, car les média de masse nous savonnent constamment la planche, mais plutôt : quels moyens de masse contre l'idéologie de masse "JP Pernault" qui s'infiltre partout, aux dépens de la réelle compréhension des choses ? Benoît Hamon cite souvent l'exemple de "charges" vs. "cotisation à la caisse d'assurance maladie", prononcés par les politiciens de droite (de bonne guerre) mais surtout à longueur de temps par les journalistes célèbres. *** Quels sont les nouveaux moyens de masse pour retourner l'opinion de ceux qui sont suceptibles de voter à gauche, parce que c'est leur intérêt "de classe", qui n'utilisent pas internet pour la politique, n'ont pas une bonne connaissance des mécanismes économiques et sociaux, etc... ***.
Quels moyens efficaces, pour ces publics, contre tf1 ? Y a t-il mieux que tracter sur la place du marché ?
Merci de vos suggestions ?

Rédigé par : marc | 21 août 2007 07:40:35

Salut,
Si tous les "adhérents à 20 euros" pouvaient se donner la main ...non, je plaisante. Pas de danger Fourmi Rouge, l'envie est intacte, l'énergie aussi, ce ne sont pas quelques pachydermes qui nous démotiveront. Mais si on dépasse la question des nouveaux adhérents "ostracisés" par certains anciens, je note toutefois qu'une autre forme de mépris s'affiche cependant dans certain discours de cadres du PS. Je m'explique, et cela touche à la question que pose Marc, (comment reconquérir le "troisième tiers" ?): J'ai été assister aux journées culturelles du PS pendant le festival d'Avignon cet été en Juillet. Quelle ne fut pas ma surprise d'entendre le second matin un invité stigmatiser au détour d'une phrase ces français qui écoutent Johnny...Ben voilà, ça commence par ça : cet espèce de satisfaction de groupe, il y a nous, qui pensons juste et bien, qui avons des vraies valeurs culturelles, bref, qui sommes des types chouettes et il y a eux, les autres, ceux qui ne savent pas de quoi ils causent , qui ont des goûts de ..., bref tous ces pauvres gens qu'il faudrait sauver de leur inculture, presque "évangéliser" j'ose le mot.
Tant qu'on prétendra aller vers l'autre en affichant une forme de mépris et de condescendance, on aura tout faux. A ce jeu là, on ne va pas vers l'autre on retourne vers soi, vers ce qu'on pense être le beau, le culturel, l'intéressant et on se heurte forcément et quelque part c'est heureux, à des résistances farouches. Ben, oui, tu laisses entendre que j'ai des goûts de chiotte je vais pas me précipiter pour découvrir les tiens, et par la même occasion, tout le reste de ton discours passe à la trappe, qui es-tu toi, petit socialiste pour me dire que Johnny c'est nul ?
A mon sens, le seul angle possible c'est la découverte commune et l'éducation : juste montrer, proposer autre chose, faire découvrir en marchant avec l'autre pas en le sommant de devenir quelqu'un qui nous ressemble. Déformation professionnelle en ce qui me concerne, peut-être, mais c'est ce que nous tentons de faire avec les minots qui nous sont confiés : élargir leur champ de vision, partir de ce qu'ils maîtrisent, connaissent, apprécient et leur faire ouvrir les yeux sur d'autres horizons : Ca passe parfois par l'écoute d'un morceau de rap, de slam...pour déboucher sur une pièce classique, ça prend la forme d'une projection de film à gros budget pour retourner à l'oeuvre originale qui a été adaptée, ça prend du temps, ça demande des moyens, de la motivation ,surtout pas de mépris. Ca passe aussi par la maîtrise du langage et par une lutte acharnée contre les détournements dont nous abreuvent les médias : Cette volonté d'utilisation "juste" des termes ne date pas d'aujourd'hui c'est sûr, ce n'est pas pour rien que les révolutionnaires de 1789 ne voulaient plus dire "impôt" mais "contribution", ça n'était plus une obligation destinée à remplir les caisses d'un monarque mais une participation de tous à l'édification du bien commun et dans les têtes ça n'est pas la même chose. Eduquer, accompagner, faire découvrir et surtout découvrir soi même, ça marche dans les deux sens. Bien sûr , face au rouleau compresseur des médias,face aux coupes sombres dans l'éducation, face au double langage schizo de Sarko ( je sucre 14000 postes dans l'éducation nationale mais je veux une heure d'EPS en plus pour tous les gamins...) il n'est pas facile de faire entendre sa voix mais c'est avant tout à l'école que nous pouvons espérer "donner du champ" aux futurs citoyens, leur apprendre à prendre une petite distance par rapport aux discours en vigueur dans les médias.
A plus, salutations à tous.

Rédigé par : calou | 21 août 2007 10:03:05

Bonjour,

J'avoue que je suis surprise, septique aussi quand je lis tout ce qui précède...
Je suis une adhérente à 20 €, ancienne MJS, fille d'élu socialiste qui lui ne paie pas que 20 € loin sans faut et je n'ai JAMAIS ressenti la moindre exclusion. Je m'explique :
dès que j'ai adhéré, j'ai été conviée à la 1ère réunion puis à toutes les autres;
j'ai été conviée, comme vous tous, à voter pour les primaires;
j'ai distribué des tracts alors que je savais déjà au fond de moi que c'était foutu ...
si on avait gagné, je serai allée au pôt de la fédé en famille, toute heureuse. Au lieu de ça, je suis restée chez moi, penaude, à me demander comment on allait pouvoir résister pendant au moins 5 ans.

Et maintenant, à quoi j'asiste : ceux-là même qui se plaignent à grand cris de n'être pas "reconnus" par les anciens n'admettent pas que d'autres puissent ne pas penser comme eux, selon vous SR serait LA SEULE et unique à pouvoir dirriger le PS !!! D'autres ont tout simplement le droit de penser différemment !

Plus au fond, car c'est bien le fond le problème et non pas cette guéguerre, lassante, humiliante même pour le parti, n'oublions pas de lutter au quotidien : c'est tous les jours que le gouvernement travaille, prépare de nouveaux textes, de nouvelles mesures et prend des décisions qui engageront l'avenir des français.
A nous d'être les plus présents possibles, les plus clairs, les plus convaincants pour que ce soient nos idées que retiennent le 1/3 restant et non pas la guerre de pouvoir.

Oui, je suis une femme, une jeune et Oui j'aimerai, un jour, me sentir utile pour mon parti mais être une femme, jeune ne fait pas de moi quelqu'un qui sait mieux que les autres ce qui est meilleur pour l'ensemble.

Benoît, par pitié, faites-vous plus entendre !

Rédigé par : Nathalie | 21 août 2007 16:59:04

Je rejoins les propos de Nathalie. Toutefois, seule marque d'un éventuel mépris, d'une catégorie de "sous"-adhérent, je n'ai jamais reçu ma carte du parti...
En fait ce qui me gêne le plus c'est d'être, en tant qu'"adhérent à 20€", assimilé aux ségolâtres (c'est un terme qui se justifie) qu'on rencontre en effet en réunion de section.

Rédigé par : Thomas | 21 août 2007 18:52:38

@calou

D'accord sur le besoin de ne pas "mépriser" pour convaincre, même si tu dis pas clairement s'il ne faut pas mépriser ou ne pas afficher ce mépris :). D'accord, à l'école qu'on peut agir, mais ça n'est que très en amont. Je suis enseignant dans le supérieur, et me fais une "fierté" de neutralité auprès des étudiants. On peut orienter les idées très indirectement, très efficace mais c'est un effet à trop long terme. Nous sommes d'accord qu'il s'agit de décoder le langage, comme le faisait aussi feu arrets sur image. Mais pratiquement, seuls les convaincus regardaient arrets sur image. J'ai tracté au printemps dans la zup, dans mon quartier de retraité, en espérant être plus productif. Le journal de France Culture ce midi était ultra-anti-sarkozy, mais qui l'écoute ? Des convaincus d'avance. Conclusion dérisoire, que le plus efficace semble de distribuer des bouts de papiers dans les rues, comme pendant la 3e république.

Marc

Rédigé par : marc | 21 août 2007 19:23:12

Chère Nathalie,

Tu m'expliqueras tes propos ? je ne comprends pas bien...
Tu supposes, tu supputes et déduis, conclues à partir de ton seul cas tout de même atypique (fille d'élu, ceci expliquant certainement des comportements: on te connaît).
Autrefois on parrainait un nouvel adhérents ( avec 2 parrains même) c'est dire l'enjeu.

Tu sais l'accueil (je ne parle ici ni de leaders, ni de courants, OK?) est trés important lorsqu'un nouvel adhérent arrive, sans connaître quiconque.
Et c'est un euphémisme que d'affirmer (et confirmer ce que j'en ai déjà dit) que la plupart des "adhérents à 20€" ont été trés mal reçus. Certains non convoqués ou aprés 2 mois ou +, aprés des plaintes et réclamations. D'autres insultés, méprisés et traîtés de "sous-adhérents".

Nathalie moi qui vais prendre ma retraite, j'ai été au MJS bien avant toi, et je témoigne ici le plus objectivement que je le puisse bien entendu.

Le PS est devenu presqu'exclusivement une parti d'élus. Les courants ne sont plus du tout des ateliers pour réfléchir, et produire des idées et propositions de fond, depuis belle lurette : mais réduits à des écuries de présidentiables. Ceux-ci utilisent avec leurs seconds couteaux le prétexte des Congrés et motions auxquelles ils accollent des listes qu'ils frabriquent eux-mêmes par ordre bien préétabli, de façon féodale (j'insiste sur le mot) pour s'installer à vie dans toutes les instances du parti. Ou être élu.
Bon je ne généralise pas si tu y tiens, mais c'est la trés grande majorité du PS qui fonctionne ainsi.

Tu comprendras mieux, Nathalie, que ces nouveaux "inconnus" pour la plupart de ces éléphants et barons, sont venus déranger leur train-train voire leurs cooptations iniques et copinages, ainsi que leurs projets perso.

L'idéal, la motivation militante mais ils s'en tamponnent le coquillard ! ils ne sont pas là pour ça ces messieurs qui nous détruisent depuis 20 ans ce bel outil qu'est le PS !

Seuls leurs plans de carrière leur importent.


C'est plus clair ainsi ?
biz

Rédigé par : la fourmi rouge | 21 août 2007 20:57:17

@ Marc, pour ton post de 7h40:

Entièrement d'accord sur l' "ouverture" et la question essentielle que tu poses.


Autrement dit:
au-delà des médias couchés, se demander pourquoi autant d'ouvriers, de petits salariés, de pauvres et de retraités bien souvent dans la déch... ont été accessibles aux thèmes de Tsarkozy ( thèmes fort peu développés, et pour cause: on voit en ce moment toute son impréparation, le manque de travail de toute son équipe focalisée essentiellement sur la com. On mesure concrètement déjà avec tous ses reculs et ses lacunes, le creux des promesses de campagne)

Et pourquoi autant d'amis de DSK à Fabius en passant par Mélenchon et Jospin, ont voté Sarkozy ? Où sont passés l'esprit de parti ainsi que le sens de la Res Publica ?
Les 6 % d'écart sont bien là aussi...
Que dit et fait Hollande ? Pourquoi cette impunité ?

Rédigé par : la fourmi rouge | 21 août 2007 21:17:54

Salut à tous,
Juste pour préciser ma pensée Marc, il s'agit bien de ne pas mépriser,de ne pas penser détenir les références culturelles absolues.
Pour ce qui est de mes impressions de nouvelle adhérente, Nathalie, je suis ravie que d'autres ce soient sentis intégrés dès leur adhésion, tant mieux, vraiment, mais en ce qui me concerne, je le maintiens, même si cela te plonge dans le scepticisme : l'accueil laisse à désirer et, oui, j'ai entendu cette expression "adhérent à 20 euros" dans la bouche d'anciens qui n'avaient précisément pas l'air d'apprécier l'arrivée de ces adhérents au "rabais". Autre précision Natahalie, je n'attends pas de "reconnaissance " de la part des anciens, j'attends juste d'être vu comme une nouvelle adhérente, point, pas une nouvelle adhérente "à 20 euros".
Pourquoi préciser le montant de notre cotisation si ce n'est pour souligner notre récente et peu coûteuse adhésion, en clair notre engagement tout neuf qui en plus ne nous coûte pas grand chose donc, implicitement, ne vaudrait pas grand chose. A petite cotisation petites convictions ?
Enfin, j'ai beau être nouvelle, je ne pense pas que SR soit la seule en mesure de diriger le navire, loin s'en faut.
Allez, à plus. Sincères salutations.

Rédigé par : Calou | 21 août 2007 21:18:00

Benoit Hamon se dévoue pour être tous les jours dans les médias ces temps-ci. Je viens de l'écouter au téléphone sonne. Bravo, c'est percutant, précis, convaicant... et distrayant, ce qui est important pour plaire. Triste à dire, mais c'est essentiel. Rocard, Jospin étaient précis mais pas "distrayants". Cet effort pour diffuser largement notre vision de la politique actuelle est remarquable ! Et bravo pour faire savoir en France ce que le PPE (oups, l'UMP) vote "discretement" au parlement européen (ils ne s'en vantent pas dans les media).

Marc

Rédigé par : marc44 | 23 août 2007 20:05:36

Tiens le vendredi, ils sont tous partis en week end!!! Les 35 heures ça a du bon quand même.

Rédigé par : rosalie | 24 août 2007 19:09:08

Ce jour, dans le Télégramme de Brest, l'extrait du livre de Y. Reza sur la visite en Bretagne de Sarkozy. J'encourage à faire partager cet extrait hors des clubs interne, à supposer que son contenu soit vrai.

http://rue89.com/2007/08/25/sarkozy-en-off-je-me-fous-des-bretons

Je souhaite que ça se sache très largement, si c'est vrai, qu'il saute, sinon, qu'il y oppose un démenti clair.

Des collègues "de gauche" me disaient, au début de son mandat, qu'il est malgré tout audacieux, impressionnant, énergique... oui, comme mon épagneul, sauf que mon épagneul est gentil. Quiconque suit la droite un peu de près depuis 1986 pouvait nettement prévoir comment ça se passerait. La droite a depuis 20 ans les mêmes clients et les mêmes ennemis.

marc

Rédigé par : Marc | 25 août 2007 17:42:09

Venez débattre sur Mon blog qui est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde.

Rédigé par : Arno | 25 août 2007 23:47:14

Salut,
Marc, merci pour le lien sur le télégramme de Brest,intéressant et malheureusement même pas surprenant. Sarko se fout des bretons mais pas de ses poignées d'amour...c'est à ce genre de "détail" qu'on appréhende l'ordre des priorités nationales, ça fait curieusement froid dans le dos. Et oui, certains de nos collègues "de gauche" sont admiratifs devant zébulon "tournicoti-tournicota", après tout, il n'a pas que de mauvaises idées et puis au moins il fait qq chose entend-on dans certains coins des salles des profs...
PS : j'avais un épagneul moi ausi, c'était 20 kilos d'énergie et une brute de tendresse, il bénéficiait aussi d'un atout qui commence peut-être à faire défaut à "El Presidente" : il avait uun flair de folie, ce chien c'était un pif sur pattes... Zébulon-Sarko lui, ne sent peut-être pas que ce genre de phrases peuvent avoir des répercussions largement plus grandes que sa colère du moment. A suivre...
Salut à tous.

Rédigé par : Calou | 27 août 2007 11:22:23

bonjour à tous

je suis heureux de participer a ce petit debat sur l'age et les idees, j'ai 32 ans , donc je suis jeune , mais quelle relation a mon age par rapport a l'intelligence de tony blair , est-ce des hommes comme tony blair, bill clinton etaient intelligents par le fait d'etres jeunes , non , ils etaient simplement intellligents de nature , ils ont pu au travers de leurs idees influencés leur societés , comme churchill au travers de son courage et leadership,
2: vous et moi sommes temoins des fetes de la rose de melle et frangy , franchement ;les yeux fermés pourrions -nous comparer arnaud et co avec les tony , etc--- quel projet de societé ont-ils donnés , rien , l'un parle trop de l'immigration (valls) , l'autre trop renovation ( sans parler du social et de l'economie , arnaud) , bref penses-tu sans insulter que c'est ca l'avenir , non , excuses -nous , nous sommes jeunes mais nous preferons encore mille fois laurent ,pourquoi ? parceque au moins a leur place , il aurait un discours avec projet , bien travailler au lieu de bla bla bla .
Pour nous ça ne veut rien dire "les lions , etc---" ,

Rédigé par : patrick | 28 août 2007 12:22:12

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.