« A propos du "traité simplifié" compliqué* | Accueil | rapport annuel 2006 sur la BCE »

10/07/2007

Les 4 véritésl

es

Posted by Benoit Hamon on juillet 10, 2007 at 04:33 PM dans Médias | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00e0099011c98833

Listed below are links to weblogs that reference Les 4 véritésl:

Commentaires

Ah ! mais c'est trés bien tout ça ! Voilà un super porte-parole du PS qu'on aurait dû nous mettre en avant depuis longtemps. Pourquoi nous le cachait-on ?

Je trouve aussi qu'une coupe franche dans le tas des carriéristes, doit se faire. Sans états d'âme. Et ce n'est pas du sectarisme ou un raisonnement puéril : trop de nos électeurs en ont marre d'être pris pour des gogos, parce que l'on n'ose pas toucher à une "personnalité" qui bouffe à tous les rateliers !
Que doivent penser les militants du Pas-de-Calais où Jack est venu car la circonscrption était plus sûre qu'à Blois ou ¨Paris? et ceux de Sarcelles avec DSK ?....

Allègre a toujours sa carte au PS ? Il s'en vante en tous les cas, faisant la fine bouche en se tatant s'il va rester ! Védrine aussi ? même s'il a le culot de se différentier de Bockel ou Kouchner, en méprisant aujourd'hui Hollande comme Montebourg. Mais en négociation depuis des mois avec Sarkozy-Guéant, et recalé pour son 1er job (de Kouchner) par le CRIF. Mais pas par le PS ! dont il n'a pas demandé l'avis. Et Charasse toujours sénateur osant salir le drapeau du parti ? Lang qui frétille de "servir son pays" : s'il y va, j'ose croire que l'on sera ferme aussi. Les comportements de Cambadélis et Bartolone récemment avec leur livre-poubelle... Dehors les branches pourries et que l'on entame partout en France, à tous les étages, trés vite la réflexion.

Rédigé par : la fourmi rouge | 10 juil 2007 18:44:34

Salut Benoit,

Ralliement, débauchage, ouverture, soutien, intégration dans les commissions, Sarko est assez malin. Quand on arrive à trouver une ligne claire par rapport à un aspect de son rapport à l'opposition (sur les entrées au gouvernement, il est clair que ceux qui y vont ne peuvent plus se revendiquer du PS), il tente d'autres manoeuvres pour décrédibiliser, etc.
Le soutien de DSK et sa possibilité accession au poste du FMI en faisant semblant d'ignorer que c'est Juncker qui le premier a soutenu cette candidature. Que dire et que penser quand on est au PS ? Que ce n'est pas une mauvaise chose d'un socialiste prenne cette place, surtout que DSK est constant dans sa volonté de diriger cette institution internationale (déjà pressenti après le départ de Camdessus mais à l'époque, il était un peu empêtré dans des affaires politico-judiciaires).
Quand à Lang, le problème n'est pas tant qu'un socialo intègre une commission de réflexion. C'est la finalité de la commission, la position du socialo en question et la logique de sa mise en place. Cette commission aurait dû émanée du parlement, avec si besoin de personnalités extérieurs, des personnalités choisies par les membres parlementaires de la commission par exemple. Car je veux bien que Lang soit juriste et prof d'université de profession mais je ne suis pas sûr que c'est ce qui le caractérise le plus aux yeux de "l'opinion publique"...
En fait, Sarko prend Lang car on sait que Lang prône depuis quelques temps un régime présidentiel... Tout se tient finalement. Sarkozy veut une commission qui entérine sa vision institutionnelle de la Ve République. Et la façon qu'il a de créer cette commission est déjà un élément qui doit nous faire dire que nous nous opposons à sa vision de la réforme institutionnelle...
Depuis quand le Président choisit tous les membres d'une commission de réflexion... A moins que cette commission n'est vocation qu'à entériner une réforme toute prête. Et dans ce cas, je ne vois pas ce qu'un socialiste logiquement et structurellement politisé irait faire là...
L'enjeu de la gauche est sa refondation en se forgeant une ligne, un projet et une grille de lecture de la situation... Heureusement que nous sommes encore un certain nombre à partager cet enjeu et à oeuvrer pour... Quand aux autres, grand bien leur (nous) fasse s'ils se mettent en marge du parti.

Rédigé par : Jean | 10 juil 2007 18:53:31

Bonjour Benoit
Juste un petit truc
Je suis 100% daccord avec toi à la fin de ton intervention concernant le bestiaire et le ridicule qui va avec... Mais qu'en est-il de la petite biquette ? la chèvre quoi ?
Ca m'a fait sourire.
Bien à toi
Makal

Rédigé par : Makal | 10 juil 2007 23:32:51

ce n'est pas segolene que l'on aurai du mettre comme canditat au presidentielle mais plutot benoit qui est plus a gauche que segolene

Rédigé par : filot | 11 juil 2007 01:58:26

Super intervention

Rédigé par : thomas | 11 juil 2007 09:23:22

"Qu'un français soit à la tête du FMI, ce serait plutôt une bonne chose". Mais le FMI, est-ce bien là la place d'un socialiste? H. Emmanuelli s'est posée à juste titre la question mardi.
Félicitations en revanche pour votre intervention à propos de la présidentialisation du régime souhaitée par NS, mais aussi -malheureusement- par J. Lang.
Il serait temps que sur toutes ces questions, les socialistes parlent enfin d'une seule voix.

Rédigé par : chatel | 11 juil 2007 11:37:09

Bonjour,

Intervention pertinante ...mon bulletin de vote pour 2012 est prêt !!

Bien à vous

Rédigé par : max | 11 juil 2007 13:09:03

a quand l'exclision définitive du PS de Kheira DRISSI qui nous a fait perdre en Haute Marne.
Patrick

Rédigé par : patrick | 11 juil 2007 13:48:43

Kheira Drissi, celle qui a du se battre contre une fédération entièrement dévouée à un candidat dissident. celle qui a du sollicietr que le siège national du parti socialiste se porte garant de l'emprunt indispensable à sa campagne en raison du refus de la fédération socialiste haut marnaise. Celle qui s'est vu affubler par des dirigeants socialistes haut marnais de représentante de "la gauche tagine".
Est ce cette militante socialiste que tu veux exclure? Rappelle moi combien de militants rassemble cette dynamique fédération : 180? 225? Et laisse ton email la prochaine fois, gentil délateur.

Rédigé par : Hector | 11 juil 2007 16:17:22

Hector,
Kheira DRISSI ne mérite en rien le titre de militante socialiste,elle n'était pas l'élue de notre fédération et dc iligitime. Si elle avait laissé Eric LOISELET militant de longue date et vrai socialiste elle n'aurait pas la fédération de la Haute Marne contre elle. D'ailleurs nous n'attendons pas que le national l'exclue cela fait un an que nous l'avons exclue de notre fédération, nous savons prendre les bonnes décisions nous!!. Roland DAVERDON sera et est toujours considéré chez lui dans notre fédération et pr nous il est et restera tjs un camarade. Que croies-tu que nous allons au prétexte qu'elle soit d'origine magrhébine tout lui servir sur un plateau sans qu'elle se fatigue, au prétexte de la diversité on devrait la présenter aux prochaines élections muniipales, européenne et régionales sans le consentenement de la fédé. Pour les européenne je dois avouer que ce serait le comble de présenter une maghrébine sous prétexte de la diversité pr nous représenter au parlement européen. Tout cela pr vous dire que nous somme pas contre la divrsité sauf que la France n'est pas prête et encore moins la France. Il faut avouer que quelque part la direction du PS est en accord avec Eric et nous sans quoi on aurait pas le soutien et les moyens du PS. Mais ce qui compte c'est que nous avons le soutien des jeunes lions.
A bon entendeur salut à toi cher camarade

Rédigé par : | 11 juil 2007 19:31:23

euh !.............

Patrick tu te trompes pas des fois ? ici c'est un blog d'un militant SOCIALISTE ............PAS FRONTISTE !!!

Il y a du boulot pour la rénovation / refondation à ce qu'il paraît !

Rédigé par : la fourmi rouge | 11 juil 2007 21:27:14

Je suis un peu surpris pour ne pas dire franchement étonné de ce double langage envers ma personne. On ne peut pas, Cher Patrick, d’un côté, se réclamer de Ségolène et de l’autre mettre en cause, ce que nous avons tous voulu dans nos textes de congrès et dans le pacte présidentiel avec la France Métissée. Vous vous souvenez, c’était avant le 6 mai ? Rappelons que le 21 mars 2006, notre Parti a pris ses responsabilités en désignant 50% de femmes pour éviter de payer l’impôt de la honte. Et le 23 mai, le BN a gelé 23 circonscriptions au titre de la diversité. Certes, la méthode peut sembler étonnante, mais l’on voit bien que c’était la seule façon de faire en sorte que notre parti soit à l’image de notre société, car il y a loin des textes de congrès au réel. Et la méthode est dans nos règles, et pas que depuis aujourd’hui. Je signale qu’il y a près de 20 ans, dans la fédération, l’Essonne, 3 candidats ont été désignés sans vote par le BN (à l’époque BE) : Roger Bambuck, secrétaire d’Etat, battu, Thierry Mandon, élu et Julien Dray, élu depuis sans discontinuer… Comme quoi, cela peut faire de beaux parlementaires. Mais allons à l’essentiel, le rôle des socialistes c’est de l’assumer et d’en faire une arme contre la droite. Vous pourrez toujours faire toutes les analyses que vous voudrez, mais si c’est le poing et la rose qui est largement defait, c’est tout le PS qui en portera la responsabilité et aux petits malins qui pensent que l’on peut reconstruire sur un champ de ruines, c’est sans doute parfois vrai, mais hasardeux, mais en général, cela se reconstruit y compris sans eux. Bien à vous Patrick.
Kheira DRISSI

Rédigé par : kheira DRISSI | 12 juil 2007 09:12:33

Je suis parfaitement scandalisé par les propos que Patrick tient sur ce blog et qu'il tient en tant que militant socialiste. Qu'il y ait de la rancoeur lorsqu'il y a un gel de circonscription, je peux tout à fait le comprendre. Mais cela n'excuse en rien les propos tenus.
Déjà, vouloir exclure une camarade qui s'est battu sur le terrain contre la droite et pour faire gagner le PS n'est pas franchement d'une véritable honnêteté militante.
Mais franchement, expliquer que "Pour les européenne je dois avouer que ce serait le comble de présenter une maghrébine sous prétexte de la diversité pr nous représenter au parlement européen. Tout cela pr vous dire que nous somme pas contre la divrsité sauf que la France n'est pas prête et encore moins la France", ça dépasse l'entendement lorsqu'on se dit socialiste. D'abord, les socialistes n'ont pas vocation à faire ce pourquoi les Français sont prêts mais ce qui fait parti de nos idéaux et de nos valeurs. Ensuite, je ne perçois pas bien en quoi une "maghrébine" serait moins à même de nous représenter au PE qu'une autre personne.
Ce genre de propos est proprement indigne d'un socialiste.

Rédigé par : Jean | 12 juil 2007 16:19:40

Les socialistes doivent s'expliquer. Comment ont-ils pu approuver la candidature de DSK à la direction du FMI lors du Bureau National du 10 juillet? Seuls H. Emmanuelli, J.L. Mélenchon et J. Dray ont en effet protesté selon Le Monde du 11 juillet.
Faut-il rappeler que le FMI préconise la privatisation des entreprises publiques et l'ouverture des marchés, bref la politique économique de la droite ... dont la France a refusé la constitutionnalisation lors du référendum sur le projet de constitution européenne?
La clarification n'avance guère au PS...

Rédigé par : chatel | 13 juil 2007 09:00:15

Bravo Jean ! un électeur du FN je le répète aurait pu tenir ce propos. C'est scandaleux...


@ chatel : entièrement d'accord, mais entre nous ils sont tous deux trés mal placés pour ce type de critiques (même si j'approuve sur le fond).
A partir du moment où ils se sont assis sur le vote des militants (et là je ne juge pas du fond. On est dans un parti avec ses règles, ou en dehors)en 2005....

Mais Hollande n'a pu affronter à l'époque, Emmanuelli, Mélenchon et surtout Fabius, et là rebelote face au cas DSK. Il, y en a qui sont plus égaux que d'autres dans ce parti.

Rédigé par : la fourmi rouge | 13 juil 2007 11:32:17

Je rejoins à 200% Jean et Fourmi (Rouge) relativement aux propos puants du courageux "Patrick", qui de surcroit se croit autorisé à donner des leçons de "vrai socialiste", avec ses délires xénophobes bourrés de fautes de syntaxe et d'orthographe où "Pour les européenne (...) ce serait le comble de présenter une maghrébine (...) pr nous représenter au parlement européen, (et) nous somme pas contre la divrsité sauf que la France n'est pas prête et encore moins la France".

Cela fait écho aux propos que Malek Boutih a eu raison de relayer dans "Le Monde", qui faisait état des propos du 1° fédéral de l'Aisne (et non pas de l'Ain comme l'avait écrit le journaliste...), sur la "gauche tagine".

Mais qu'est-ce que c'est que ces trolls ?!!! A ce compte-là oui c'est vrai, les parachutages sont de salubrité publique !!

Rédigé par : Thierry SEVEYRAT | 13 juil 2007 11:51:51

Je reviens sur le fond, sur deux points : le FMI pour commencer.

Pour moi il n'y a pas d'institution bonne ou mauvaise en elle-même, il y a ce qu'on en fait, d'un point de départ A à un point d'arrivée B. Pourquoi le taire ? Je trouve franchement enthousiasmant que l'un de nos deux ou trois présidentiables les plus crédibles pour 2012 ait l'opportunité de mettre à l'épreuve des faits une réflexion politique engagée de longue date, en particulier sur la mondialisation, y compris au travers de son action gouvernementale à Bercy.

S'il fallait refuser l'offre au seul prétexte qu'il s'agit du FMI, en effet dominé par les libéraux, nous pourrions aussi renoncer à nous présenter à la présidentielle, sous prétexte que la V° République est intrinsèquement droitière ? Pour moi c'est une formidable opportunité pour la gauche du XXI° siècle - ou pour le dire autrement, je préfère cent fois une éthique de responsabilité, qui porte des changements là où elle le peut, et définit les points où elle ne peut aller plus loin, à une éthique de conviction certes confortable, mais qui revient dans la pratique à laisser aux responsabilités la droite la plus dure.

Michel Camdessus, président du FMI de 1987 à 2000, a mis en place, quoi qu'on en dise, la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (la FRPC) au sein du FMI, en imaginant aussi de nouveaux outils pour la réduction de la dette des pays pauvres - ce qui n'exclue pas d'autres critiques. Cet article de Jeune Afrique place je trouve assez bien les choses : http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN22016lescoetnalp0.

Pascal Lamy, à la tête de l'OMC depuis 2005, mène aussi une expérience intéressante, même si je manque objectivement d'information et de recul pour me faire un avis motivé sur son action. Des pistes, peut-être in http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossiers/omc/index.shtml

Sur le fond nous avons une considérable réflexion à mener sur nos marges d'action dans la mondialisation, et la direction du FMI me semble quand même l'un des meilleurs observatoires pour la mener.

Ce qui n'empêche évidemment nullement d'être lucide quant aux intentions de Sarko, qui joue de nos divisions comme Mitterrand le faisait avec la droite, avec Giscard et Chirac, puis Chirac et Balladur, avec entre les deux l'épisode, aussi, de "l'ouverture". Cela dit il ne fait qu'exploiter une situation qui n'est, hélas, principalement que de notre fait. Et cela ne légitime en rien non plus les saloperies bien-pensantes que Jean Quatremer, de "Libération", se croit fondé à répandre (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20070712.OBS6350/la_candidature_de_dskau_fmi_fait_polemique.html).

Je reviendrai d'ailleurs un peu plus tard sur "l'ouverture"...

Rédigé par : Thierry SEVEYRAT | 13 juil 2007 14:00:42

Tu sais Thierry, ce qui est plus que dérangeant dans cette histoire de FMI, et qui induit des questions troublantes, c'est le positionnement de DSK en dehors du parti pour prendre sa décision. Il n'en réfère qu'à Sarkozy, discute et dégocie depuis longtemps avec lui (quand ?...); attend pour donner sa réponse publiquement (pas au PS: voir Le Foll le 9/7 dans l'ignorance de ses projets...) celle des 27 pour être sûr.

Lang idem, Kouchner idem, Allègre idem, Védrine idem, mais aussi Fabius qui s'est rendu à l'Elysée de sa propre intitiative le vendredi matin "sans commentaires" à sa sortie de l'entrevue avec Sarkozy...mais il nous prend pour des truffes ou quoi ?!des fois qu'on aurait pas compris pourquoi il est venu.... Fabius, double discours et mêmes pratiques depuis 30 ans ! est définitivement marginalisé !....
Où est Hollande ? que représentent de fait le BN et le CN ? à quoi sert l'adhésion au PS ?

Et la référence Pascal LAMY.... bonjour !

Rédigé par : la fourmi rouge | 14 juil 2007 12:56:40

A propos de la haute Marne. Je laisse délibéremment les propos de Patrick sur ce blog. J'avoue avoir un doute sur le fait que ce soit véritablement un membre de la féderation socialiste de Haute Marne qui tienne des propos aussi lamentables que "la France n'est pas prête". Mais il reflète le climat bien réel dans lequel Kheira Drissi a du faire campagne. Je salue son militantisme et son courage. Si ce Patrick avait lui le courage de s"identifier (ce qu'il n'aura pas, il appartient à cette sorte de champions de la délation qui préfèrent le confort de l'anonymat), nous pourrions immédiatament saisir les instances statutaires du PS du contenu intolérable de ses affirmations. BH

Rédigé par : Benoit Hamon | 14 juil 2007 18:53:03

Bonjour,
Beaucoup de personnalités "de gauche" ont en effet pris cette étiquette pour faire carrière.

Peut-être faut-il oublier les "étiquettes" pour construire l'avenir de nos enfants!

Pourquoi la France devrait-elle se priver (pendant 5, 10 ou 15 ans?) des talents (unanimement reconnus) de Messieurs VÉDRINE, STRAUSS-KHAN, LANG, etc.. pour la seule raison qu'ils auraient une carte du PS ???

Vaut-il mieux, pour la France, aux divers postes évoqués récemment, un sans-talent de droite, qu'un talentueux de gauche ?

Mais la France est bien le dernier souci des dirigeants du PS...
J'espère n'avoir irrité personne.
Cordialement.
GLP

Rédigé par : GLP | 15 juil 2007 01:53:36

@ GPL : erreur

La problématique ne se pose pas en ces termes.

S'il s'agit de faire travailler des techniciens avec des politiques pour faire avancer des dossiers, évidemment ! et cette façon de travailler ne date pas de maintenant... Mitterrand, le PS ont fonctionné ainsi depuis plus de 30 ans.
On peut aussi l'intégrer dans ce que S.Royal a appelé "la démocratie participative", plus récemment.

Ce qui est en question est trés différent.

Ces hommes que vous citez et [d'autres de KOUCHNER à ATTALI, mais dont il faudrait nous démontrer "les compétences" ...: l'arnaque est énorme les concernant ] en valent bien d'autres : on les connaît depuis plus de 30 ans aussi parce qu'ils ont leurs ouvertures dans les médias (tous).

Quoique Sarkozy et Guéant leur auraient "proposé", ils auraient pris ! C'est pourquoi le PS en faisant un distinguo entre LANG, KOUCHNER d'un côté et VEDRINE, DSK de l'autre finit de se décrédibiliser. Le citoyen lambda n'est pas dupe. A jouer l'autruche et le sourd le BN du PS s'enfonce davantage aux yeux de ses électeurs.

Le PS et ses 280 000 adhérents - ces quelques carriéristes qui s'imposent, et que des personnes telles que vous imaginent indipensables à la France, ... = un vivier inouï de compétences d'ailleurs plus intéressantes car en phase avec la France et le Monde tels qu'ils sont aujourd'hui, et vont évoluer encore.
Faudrait-il les rendre immortels ? Il faut être sérieux !

D'autre part ce qui est insoutenable, c'est que ces personnes stoppent tout renouvellement des idées comme des personnes, au Parti Socialiste. Le système des courants trés démocratique initialement a dévié, et permet depuis 20 ans, le maintien des zéléfans A VIE dans les instances à tous les niveaux du PS (pas seulement national : élus, fédérations...): puisque aux motions lors des Congrés, sont accollées des listes ayant à leurs têtes ces hommes... qui constituent DE FACON FEODALE, EUX-MÊMES, ces listes ! Ce régime des cooptations qui maintien en place les pachydermes, et enfante leurs clones a fait mourrir........... la FEN : on se doit de regarder cette cruelle réalité en face avec courage !


Pour terminer: * à droite aussi ne croyez pas, ils ont "des talents" même si vous, n'en connaissez pas.
** Et les valeurs de gauche ne sont pas celles de la droite : heureusement que le PS fait (doit faire) la différence, ouf !

Rédigé par : la fourmi rouge | 15 juil 2007 12:07:38

Je suis bien d'accord sur le fait qu'un socialiste à la tête du FMI pourrait être une chance. Mais j'ai simplement un temoignage à apporter.
J'étais à l'automne 2005 au Forum Progressiste Mondial à Milan. J'ai pu assister à une table ronde avec Pascal Lamy et DSK, mais également avec une représentante des petits producteurs d'Afrique du Sud.
Et bien, je ne sais pas si c'est le fait d'être loin de Paris et des médias français qui a délié les langues, mais j'ai vu DSK soutenir Lamy face à cette militante pour expliquer que malgrè "les désagréments" que pourraient ressentir les petits producteurs du Sud, l'ouverture des marchés était une bonne chose, et que de toutes façons c'était inéluctable. Alors même que l'Internationale lançait sa campagne sur le fair trade, je me souviendrai je pense trés longtemps de cette intervention, de ce ton méprisant à l'égard de celle qui pensait autrement, de ce soutien indéfectible à un Pascal Lamy qui expliquait qu'il n'était responsable de rien à l'OMC et que les pays membres faisaient ce qu'ils voulaient. De ce jour, je sais que DSK ne recevra jamais mon suffrage, en interne comme en externe, parce que je n'ai simplement rien à voir avec lui.

Rédigé par : quentin | 15 juil 2007 12:35:06

Depuis le temps qu'on attend de jeunes socialistes modernes avec des idées d'aujourd'hui. Je n'ai encore rien lu de vos interventions ou de vos commentaires mais je vais m'y mettre.
Je lis rapidement le commentaire de Quentin et j'ajoute que DSK n'a rien à faire chez les socialistes. Je l'ai moi entendu il y a quelques années affirmer à la télévision que les intérêts du livret A ne seraient pas revus à la baisse alors que c'atit déjà décidé par lui même et que cela a été mis en place 1 semaine plus tard. DSK est un menteur.

Rédigé par : danjou rosalie | 15 juil 2007 17:22:40

@ Thierry Seveyrat
« Pour moi, il n’y a pas d’institution bonne ou mauvaise en elle-même ». Bien sûr que si! Tout dépend de ses finalités. Une police politique, par exemple, n’est elle pas intrinsèquement une mauvaise institution ? S’agissant du FMI, son rôle est de préconiser des politiques économiques libérales. Un dirigeant socialiste n’est manifestement pas à sa place à la tête d’une telle institution, surtout s’il a été choisi es qualités pour la diriger.
« Je préfère cent fois une éthique de responsabilité qui porte des changements là où elle le peut ». Au nom de cette conception étriquée de la responsabilité, il faudrait toujours collaborer avec ses adversaires politiques, lorsque ceux-ci ont le pouvoir, au motif que l’on fera moins de mal qu’eux. Ne croyez-vous pas, au contraire, que dans toute démocratie il faut une force d’opposition qui puisse, le moment venu, constituer une alternative ?

Rédigé par : chatel | 15 juil 2007 23:25:08

Tout à fait d'accord Chatel.

Rédigé par : la fourmi rouge | 16 juil 2007 00:00:26

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.