« ADN (de/à) droite | Accueil | Dombrowski »

11/04/2007

Kamelancien

Dsc00685Mulhouse hier soir, débat citoyen aux côtés de Kamelancien au centre social Wagner face à une centaine de jeunes, curieux, méfiants, exigeants.

Je commence la réunion. Au début, difficile de se faire entendre, faut pousser la voix. Dur d’attraper l’attention de tous. Et puis le dialogue s’installe. Je parle de la France de Sarkozy, celle qui prétend assurer une chance à chacun mais désigne dés la naissance les gagnants et les perdants. J’essaie de ne pas faire de « retape », juste de dire que dans cette salle à Mulhouse, ils doivent avoir conscience qu’ils ont une grande partie de la clé et de la solution.

Kamelancien fait silence avant de parler. Ses paroles sont simples et fortes à la fois. Il demande le respect pour ceux qui parlent. Il évoque ensuite les contrôles de police, la difficulté de trouver un emploi, le quotidien « stressé » d’une vie sous pression. Il redoute l’élection de Sarkozy et encourage les jeunes à voter pour l’empêcher d’être élu.

Parmi les questions, des inquiétudes, des uppercuts aussi…

Quelle garantie donnez vous qu’avec vous le quotidien va changer, qu’il y aura du boulot et moins de discriminations ? Est-ce que si Sarkozy est élu, on sera obligé de rentrer au pays ? Pourquoi vous venez maintenant à un mois des élections et pas avant ? C’est quoi la différence entre la gauche et la droite ? Est-ce qu’il y aura un second tour cette fois ?

Une heure plus tard, on sent que Sarkozy fait l’unanimité contre. Mais pas de chèque en blanc. Les attentes sont considérables. Le vote, d’accord, mais pas de délai de grâce. La balle est dans notre camp.

Retrouvez le dernier album de Kamelancien sur http://kamel-officiel.skyblog.com/

Posted by Benoit Hamon on avril 11, 2007 at 09:18 AM dans Témoignages | Permalink

Commentaires

Je viens d'écouter Hamon sur Public Sénat. Ilm se prend pas pour une merde le mec. Et quand il s'agit de dire une connerie, il est jamais le dernier.Et il soutient Niaisissima, alors qu'il a voté non. On se fout des électeurs au PS!

Rédigé par : Luc | 11 avr 2007 12:07:52

Et c'est qui Niaisissima?

Rédigé par : Hector | 11 avr 2007 14:49:49

Laisse tomber Hector! Monsiuer Luc est sans doute un partisan de Nicolas "Raël" Sarkozy. On raconte que Sarko est scientologue. Si c'est le cas, on comprend mieux son numéro avec Tom Cruise. Et dans ce cas il doit le dire aux français.

Rédigé par : Farid | 11 avr 2007 16:13:24

Au fait, il est passé où le site NPS????
SDF??? comme Peillon en Picardie!

Rédigé par : UrK | 12 avr 2007 16:59:16

Essaye ici :
http://www.nouveau-ps.org/

Rédigé par : guillaume | 12 avr 2007 19:02:40

Les internautes appellent les candidats à débattre le 16 avril

En partenariat avec plusieurs médias citoyens, médias en ligne, blogueurs et différents acteurs d’Internet, AgoraVox vient de publier un communiqué commun pour inviter, dans un premier temps, les quatre principaux candidats à participer à un débat qui sera retransmis sur Internet le 16 avril 2006. Voici le communiqué envoyé ce matin aux médias:

Quatre candidats à l’élection présidentielle mobilisent, selon tous les sondages, plus de 80% des intentions de vote des électeurs depuis plusieurs semaines. Pour autant, ces quatre candidats n’ont jamais été confrontés ensemble, dans le cadre d’un débat, aux questions des électeurs. Cette carence est dommageable pour le déroulement normal d’une campagne électorale dans un pays démocratique.

C’est pourquoi, nous, collectif de médias citoyens, de médias en ligne, de blogueurs et d’acteurs d’Internet, nous proposons d’organiser ce débat sur le Web. Nous invitons donc Madame Ségolène Royal et Messieurs François Bayrou, Jean-Marie Le Pen et Nicolas Sarkozy à venir débattre sur un plateau, le lundi 16 avril au matin.

L’ensemble sera filmé et enregistré dans les conditions du direct, puis diffusé en vidéo en ligne, accessible à tout internaute soucieux de s’informer.

Un protocole garantissant l’égalité aussi bien lors de la diffusion que la mise en ligne de ces débats sera adressé aux candidats dans les prochains jours. Et ce, afin d’écouter leurs observations pratiques et d’arrêter la formule définitive qui peut être mise en œuvre, univers numérique oblige, en quelques journées.

Cet événement, qui poursuit un but démocratique, pourra être relayé par toute personne et toute organisation voulant le diffuser à son tour. L’enregistrement sera disponible gratuitement pour tout type de rediffusion.

Les premiers signataires
AgoraVox.fr, 2P2L, 20minutes.fr, Lemonde.fr, Lesechos.fr, Liberation.fr, Le Dauphiné Libéré / quelcandidat.com, Marianne2007.info, France24.com, LaTeleLibre.fr, Humains-associes.org, Memoire-vive.org, Christophe Carignano, Thierry Crouzet, André Gunthert, Nicolas Voisin, Vpod.tv

______________________________________________________________

Alors que 77% des Français et 84% des lecteurs d’AgoraVox souhaitent ce débat, je pense sincèrement qu’il faut tout tenter pour que celui-ci puisse se réaliser. D’autant plus qu’un Français sur deux se déclare encore indécis sur ses intentions de vote !

Je vais essayer de retracer brièvement l’historique de ce projet et de ses évolutions pour vous permettre de comprendre comment nous sommes arrivés à la solution actuelle.

Cela fait plusieurs semaines qu’une telle idée circulait sur AgoraVox, tant dans les commentaires que dans les mails reçus. J’ai entendu aussi plusieurs personnes en parler dans les coulisses des premières rencontres du cinquième pouvoir que nous avons organisées le 24 mars. J’ai toujours été assez dubitatif quant à la réalisation d’un tel projet qui m’a paru assez titanesque au premier abord... Mais en fin de semaine dernière, un nouveau mail m’a incité une fois de plus à tenter l’initiative. Ainsi, entre le 1er et le 2 avril, nous avons envoyé des demandes aux principaux partis, en nous concentrant surtout sur le PS et l’UMP. À ma grande surprise, ni l’un, ni l’autre n’ont écarté d’emblée notre proposition, et ils ont demandé plus de détails avant de se prononcer définitivement. Le 3 avril, en répondant à une question d’un journaliste lors d’une conférence de presse, Bayrou a déclaré que le seul moyen qu’un débat ait lieu, c’était de le faire sur Internet. En même temps, tant le Front national que le PS confirmaient leur participation.

Afin de maximiser les chances de réussite, nous avons décidé depuis le début d’ouvrir l’organisation d’un tel évènement à de nombreux autres partenaires. Ainsi, s’est constitué un collectif de médias citoyens, de médias en ligne, de blogueurs et d’acteurs d’Internet qui ont pour but unique de garantir une diffusion maximale de ce débat qui pourra être repris partout sur Internet.

Les médias citoyens et plusieurs blogueurs se réjouissent de l’accord rendu public ce mercredi matin entre eux et les médias en ligne : les quatre principaux candidats à la présidence de la République sont enfin appelés à se réunir pour discuter de l’avenir de notre pays.

Cependant, animés d’un esprit sincèrement pluraliste, et en accord avec les signataires de cette première initiative, nous avons décidé de ne pas nous contenter de cette seule confrontation.

C’est pourquoi AgoraVox, LaTeleLibre, le Politic’Show ainsi que plusieurs autres blogueurs (dont Thierry Crouzet, Christophe Carignano, etc...) invitent à deux autres débats qui suivront le premier, et qui réuniront les huit autres candidats le même jour (16 avril), dans les mêmes locaux, et dans les mêmes conditions techniques.

Rédigé par : peckinpache | 12 avr 2007 23:01:13


Second tour : Bayrou 54% Sarkozy 46%

Sondage TNS-Sofres publié dans le Figaro de ce jour :

‘Au second tour, Nicolas Sarkozy creuse l’écart avec Ségolène Royal, à 53% contre 47%, soit deux points de mieux que lors de la précédente enquête. Opposé à François Bayrou, en revanche, le candidat de l’UMP est donné perdant à 46% contre 54% pour le centriste.’

Voici l’argument clé de la campagne. Segolene Royal ne peut pas rassembler à gauche et battre Sarkozy. Seul Bayrou le peut !!Pour battre Sarkozy le seul vote utile c'est Bayrou.

Rédigé par : jean-christophe | 19 avr 2007 23:29:05

vous nous les cassez avec vos sondages qui ne veuklent rien dire. Le second tour est après le premier ... et on verra dans l'entre deux tour quelle dynamique s'engage. Vous pourriez pas faire de la politique au lieu de faire de la science fiction ???

Rédigé par : simon | 20 avr 2007 01:39:29

salut Benoit
je t'ai vu au concert organisé par l'ancien délégué ccr rhône alpes à lyon. c'est con que tes *** d'amis l'aient purgé pour cause ségolisme, c'est un mec bien ... j'ai pas pu te transmettre les amitié de guillaume et de la fédé MJS de saone et loire parce que tu es parti trop vite. amitiés à razzye
vive la rénovation

Rédigé par : Le troll RM | 20 avr 2007 01:42:52

Vendredi deux jours avant l'élection. Pendant que certains dissertent, les *** font campagne.

Rédigé par : Hector | 20 avr 2007 08:45:45

Bonjour

Souvenons nous la révolution et le véto royal.

A droite ceux qui sont pour le roi

A gauche ceux qui sont contre.

En 2007.A droite ceux qui sont pour l'état Sarkozy

A gauche ceux qui sont pour le changement incarné pas Ségolène Royal et le pacte présidentiel.

La culture républicaine française ne pourra jamais se fondre dans une unité nationale qui regroupe la gauche et la droite ,trop de différences subsistent impossible d'imiter nos voisins outre rhin.

Mais Ségolène ,elle saura instaurer cette unité dans une vraie gauche social démocrate qui réunira tous les français pour un développement durable et une France qui réamorcera un nouveau départ dans l'Europe

Essayons,ne fusse qu'une fois,faisons lui confiance.

Votons Ségolène

Rédigé par : xavier | 20 avr 2007 13:48:38

D'accord avec XAVIER. Merci

Rédigé par : BH | 20 avr 2007 15:32:48

j'aimerais juste savoir si un jour le NPS va s'emanciper du ps car je pense que le NPS est plus social que la motion A, qui ne pense que a savoir qui aura quelle place

Rédigé par : filot | 30 avr 2007 11:03:54

si vous revoyer kamel pass lui 1 big up

Rédigé par : lim | 27 nov 2007 15:10:19

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.