« Contribution | Accueil | "L'homme n'est pas une marchandise comme une autre!" »

13/11/2006

Rapport annuel de la zone euro

Bh_1J'interviens aujourd'hui devant le Parlement sur le rapport Garcia Margallo consacré au bilan annuel de la zone Euro. Je vous joins une analyse de ce rapport effectuée par mon collaborateur Antonio Gambini, qui récapitule les grands axes de la politique macroéconomique de l'Union. J'y joins mon intervention en plénière.

Téléchargement notegarciamargallo.doc

Téléchargement Hamon13nov06.wmv

Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, Chers collègues,

Ce rapport contient plusieurs affirmations intéressantes et bienvenues.

Ainsi, au lieu d'appeler seulement à la réduction des dépenses publiques, il y est question de libérer des ressources pour effectuer les investissements, que l'on suppose publics, nécessaires dans l'enseignement, la formation, les infrastructures, la recherche.

De même, au lieu de recommander la modération salariale, le parlement admet, c'est bien le terme qui est utilisé, que "sur le long terme, les salaires réels et la productivité devraient s'accroître au même rythme".

Je remercie le rapporteur pour ces efforts louables de modération et de conciliation.

Mais le sujet de ce débat est bien l'état économique de la zone euro. Or, j'estime que malgré la récente amélioration des indicateurs de croissance, la situation économique reste fragile et insatisfaisante. Car cette embellie ne changera hélas rien à la vie quotidienne de millions de citoyens européens, dont le pouvoir d'achat est menacé par des salaires qui stagnent et le coût de la vie qui augmente, dont les conditions de travail se dégradent et dont les protections s'affaiblissent par des réformes incessantes du droit du travail et des systèmes sociaux.

La réponse concrète apportée par la Commission, et la banque centrale, est toujours la même : combattre l'inflation par l'austérité budgétaire et la modération salariale, augmenter la croissance par l'augmentation de la concurrence dans le marché des services, des capitaux, des produits et du travail.

Le temps est peut-être venu de faire l'inventaire des résultats de cette politique, de se demander si le démantèlement des services publics, la dérégulation du marché du travail, la baisse des dépenses publiques sont vraiment des moteurs de croissance et d'augmentation du niveau de vie en Europe.

Malheureusement, aucune pause de réflexion n'est à l'ordre du jour. Dans deux jours, nous allons devoir nous prononcer sur une directive services, certes améliorée, mais toujours fidèle à l'inspiration dérégulatrice de Frits Bolkestein. Dans quelques mois c'est une directive proposant la fin du service public de la Poste qui sera à l'ordre du jour.

Quant à l'énergie, malgré l'instabilité chronique des zones productrices de pétrole, malgré les chantages au gaz exercés par un pays voisin, malgré le réchauffement planétaire, malgré des coupures de courant généralisées à la moitié de l'Europe, rien n'y fait, la réponse est encore la même, achever le marché intérieur libéralisé et dérégulé de l'énergie en Europe. 

Le rapport économique annuel de la zone Euro est peut-être un peu meilleur cette année, son bilan social et politique est toujours aussi mauvais !

Je vous remercie

Posted by Benoit Hamon on novembre 13, 2006 at 05:37 PM dans Interventions au parlement | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d834faf17e69e2

Listed below are links to weblogs that reference Rapport annuel de la zone euro:

Commentaires

Petite remarque sur la forme, histoire de râler un peu :

c'est quand même dommage qu'un élu du peuple socialiste qui plus est impose à ses (é)(e)-lecteurs de passer par le format .doc qui est le carcan qui scelle le quasi-monopole de Microsoft dans la bureautique (cela à l'heure où l'Union européenne affronte courageusement Microsoft et préparer même l'avenir en soutenant le format http://en.wikipedia.org/wiki/OpenDocument )

Il existe des solutions simples, notamment enregistrer le fichier Word au format PDF qui est un format libre et bien plus adapté à Internet que le format de Microsoft.

Au pire, mettre les deux formats.

Rédigé par : jmfayard | 13 nov 2006 18:45:05

merci Benoit pour cette intervention qui jointe aux infos fournis par F Castex par le biais de la lettre du NPS nous donne qq infos sur votre travail en tant que député au PE et nous rappelle que notre courant existe encore et que certains de nos élus ont le courage politique de défendre nos positions communes contre cette Europe du libéralisme et pour qui les Francais ont dit non le 29 mai ....
Mais face aux échéances et quelque soit le résultat des votes des 16 et 23 nov en interne il faut que ceux qui sont la gauche du PS, qui sont restés fidèles à leur véritable idéal socialiste, en faisant abstraction des différences , des divergences, des égos surdimmensionnés; des désaccords, , les nonsocialistes; des vrais rénovateurs, fussent-ils ouiouistes ou nonistes au Mans, les plus à gauche ( Généreux Dopez et Filoche) et ceux qu'ils représentent, les plus silencieux, les antilibéraux que nous sommes

SE RASSEMBLENT rapidement

afin d'être la boussole et l'aiguillon du futur candidat-e si nous voulons faire gagner notre camp et à plus long terme jouer le même rôle avec un futur gouvernement de gauche.

Rédigé par : maurinNPS 30 | 15 nov 2006 10:12:59

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.