« UE/USA | Accueil | Sans rire »

22/11/2006

Discrimination

DiscriminationA CV identique, le candidat à l'embauche d'origine maghrébine n'a que 36 chances d'être convoqué à un entretien quand le "français de souche" en a 100.

C'est le résultat de l'enquête sur la discrimination à l'embauche réalisée par l'agence de travail temporaire Adia qui a envoyé plus de 6000 cv en réponse à 1340 offres d'emploi.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-836832@51-836937,0.html

Posted by Benoit Hamon on novembre 22, 2006 at 11:18 AM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d834fe6e8269e2

Listed below are links to weblogs that reference Discrimination:

Commentaires

Le résultat de cette enquête fait peur à voir, et encore je n'ose pas imaginer ce que ça donne quand on regarde dans le détail, les chances d'obtenir un entretien d'embauche d'un jeune au nom à consonnance maghrébine vivant dans une cité stigmatisée par la politique de Sarkozy !

Un autre aspect qui me révolte, c'est qu'il aura fallu attendre qu'une entreprise privée se charge de cette enquête (quoiqu'associé à l'observatoire des discriminations). A croire que les pouvoirs publics n'en ont rien à foutre !

Ah, ça, pour proposer des CVs anonymes, joli pansement sur un cancer de la république, il y a du monde à l'UMP.
Mais à quand un véritable service de police chargé d'enquêter sur des discriminations aussi manifestes ?
Peut être qu'alors les responsables de ce racisme à grande échelle seront enfin punis et la loi s'appliquera.

Rédigé par : Hervé | 26 nov 2006 00:13:06

Attention ! La discrimination n'est pas forcément le fruit du racisme. Le racisme est une théorie de hierarchisation des races (dont il faudra un jour s'attaquer à la définition): c'est évidemment génétiquement infondé, monstrueux, et ça nous ramène à des périodes terribles de notre histoire.
Un patron qui discrimine ne pense pas forcément que la couleur est un préalable à certaines aptitudes. Il est plutôt (ou souvent) rempli de représentations négatives envers les personnes de couleurs.
Il faut donc, selon moi, sensibiliser les chefs d'entreprises pour casser ces représentations (l'Europe (via Equal) soutient à ce propos un certain nombre de projets dans ce sens, dont les résultats se mesureront sur la durée).
Il faut également s'attaquer aux discriminations-liées aux inégalités- qui débutent dès la maternelle, et qui s'amplifie jusqu'au lycée. La situation évolue en effet dangereusement vers un déficit d'employabilité de toute une population socialement défavorisée. Et dans ce cas, la lutte contre les discriminations dans les entreprises n'aboutira pas à la diversité (mot qui ne veut rien dire en soi, mais il faut bien se mettre d'accord sur des termes pour s'entendre...), mais à la même situation qu'aujourd'hui : des entreprises à l'image d'une France socialement plus favorisée et pas de la France dans son entier.
Le racisme pur, qui existe évidemment aussi, doit être puni sans réserve : là, je suis d'accord.

Rédigé par : Christophe | 28 nov 2006 22:05:18

Mais maintenant qu'est-ce qu'on fait. On change les mentalités ? Au mieux, une voire deux générations de sacrifié en attendant des résultats, dans le cas ou il s'agit de stéréotype et non de racisme, chose dont je doute, plus de 20% de personnes se disent ouvertement raciste aujourd’hui en France, et ça ne risque pas s'améliorer avec nos media.
Pour moi la véritable thérapie pour notre pays pour éliminer ce cancer doit s'axer autour de ces points :
- Une première phase de "discrimination positive" pendant une période donnée (5 à 10 ans), il y a beaucoup à faire dans le public ou le pourcentage de basané est proche de 0,0
- en parallèle un changement des mentalités de la primaire à l'entreprise
- une limitation des dérives raciales dans les médias avec une action radicale dans les médias publics pour les mettre au service des citoyens et non de la pub
- ...
Croyez-moi la situation est catastrophique et cette phase de rééquilibrage est inévitable quitte à être légèrement contre républicaine, il suffira d'arrondire les angles sur certaines définitions.
Il est temps d'une réelle égalité aussi bien pour les bons côtés que les mauvais, cela permettra peut-être par la suite une prise de conscience profonde vis à vis des disparités sociales que subit notre pays aujourd'hui.
Bravo pour ce Blogue, il est trés bien.

Rédigé par : Youssef | 1 déc 2006 08:47:20

Christophe dit : "Un patron qui discrimine ne pense pas forcément que la couleur est un préalable à certaines aptitudes. Il est plutôt (ou souvent) rempli de représentations négatives envers les personnes de couleurs. "

Alors là, il doit soit y avoir une subtilité que mon esprit n'est pas capable de saisir, soit beaucoup d'autoconviction pour ce dire que finalement le racisme ne touche pas tant de monde que celà. Je trouve cette seconde option assez plaisante, on peut dormir tranquille du coup : les gens ne sont pas racistes, ils ont juste des préjugés parce que les gens sont arabes ou noirs.

La forêt du racisme peut-elle se cacher toute entière derrière l'arbre de la discrimination ?

S'il-vous plait, camarades, arrêtons de nous aveugler nous-mêmes avec ce genre de considérations intellectualistes, la réalité est bien plus dure. La regarder en face relève aujourd'hui tant du courage que de l'urgence politique.

De la même façon, pensez-vous réellement que les propos de G. Frêche soient d'une grande nouveauté ? Ah, carriérisme quand tu nous tiens, il n'y a plus de valeurs ni d'idéologie...

Peut-être qu'au sein du Nouveau Parti Socialiste que nous appelons tous de nos voeux, les adhérents seront d'abord socialistes avant d'être dans le même parti :p

Rédigé par : Eric | 1 déc 2006 11:54:11

La subtilité entre racisme et représentations :
Racisme : Je n'embauche pas un noir parce que selon moi, les noirs sont génétiquement dotés de moins de facultés que les blancs.
Représentations : Je n'embauche pas un noir parce que selon moi, il vient de la cité, il est mal élevé, il ne maitrise pas notre langue etc...
C'est pas la même chose, même si le résultat est le même pour la personne discriminé. Pour travailler dessus depuis un certain temps, je peux vous assurer qu'il est quasi-impossible de raisonner un raciste pur, alors qu'avec le temps, on peut abattre les représentations négatives. Mais ça prend du temps, et en attendant,il faut peut-être faire appel à la discrimination positive. Mais la discrimination positive à ses scories : Qui favorise t-on ? Sur quels critères ? Couleurs de peau ou origine ?
Et pour conclure,(car il faut conclure, même si on pourrait écrire 1000 pages sur ce thème), je citerai le sociologue Philippe Bataille : "La diversité n'entraine pas la non-discrimination mais la non-discrimination entrainera la diversité".

Rédigé par : Christophe | 1 déc 2006 21:34:49

Le CV anonyme n'est pas une idée de l'UMP, c'est une riche idée du Parti Socialiste ! C'est très nul, comme la discrimination positive. Ces deux concepts favorisent le racisme anti-étranger et opposent les citoyens dans leur recherche de reconnaissance. Rien n'empêchera un employeur de rejeter la candidature d'un homme ou d'une femme de couleur lorsqu'il sera confronté physiquement à lui(elle). Tous les prétextes seront bons et rien ne me fera croire le contraire. Quand à la discrimination positive, j'en pense tout le mal possible ! c'est proprement se moquer de l'ensemble des citoyens que de les opposer en favorisant un candidat pour sa couleur ou son appartenance à une minorité visible, sa résidence en ZUS etc... Celà ne peut que renforcer la haine vis-à-vis des habitants des quartiers cités.

Rédigé par : Patricia PRIET | 13 déc 2006 21:11:49

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.