« L'agité de la semaine | Accueil | Quel choix présidentiel ? »

31/08/2006

Le choix présidentiel

Ombresilhouette J'ai indiqué mardi dernier une hypothèse quant au choix du candidat 
socialiste à la présidentielle. Qu'est-ce qui justifie ce point de 
vue, à partir de quels critères pouvons nous  désigner le 
candidat, quelle est l'importance de l'université de rentrée du NPS 
les 22, 23 et 24 septembre à Saint Nazaire,..? Je répondrai à ces 
questions lundi prochain par vidéo.

Posted by Benoit Hamon on août 31, 2006 at 12:21 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d834adf82e53ef

Listed below are links to weblogs that reference Le choix présidentiel:

Commentaires

Je suis impatient, car ça m'a laissé rêveur, cette "hypothèse"...

Rédigé par : Gilles | 31 août 2006 12:28:02

Bonjour, j'ai lu quelque chose qui m'a fait très peur : )que vous soutiendriez F. Hollande à l'investiture. Si tel était le cas, je serai profondément déçu. En effet, j'ai du respect pour votre personne et votre parcours politique. Je ne crois pas que l'homme soit celui défendant le mieux les idées que vous pronez.

Cordialement.

Julien. Evry (91)

Rédigé par : Julien | 31 août 2006 13:15:45

choix cornélien du candidat du PS pour 2007... qui choisir ? celui/celle qui semble le mieux placer pour remporter les election ? celui qui incarne le mieux nos(vos) idéaux ? celui qui à le plus de légitimité ? celui qui est le plus compétent ?

actuellement, aucun candidat potentiel ne rassemble tout ces points. ségolène d'un coté, hollande de l'autre, fabius d'un troisième, jospin d'un énième, etc...

à ce titre d'ailleur, Dominique de Villepin a résumé parfaitement ma pensée ( ! pour info, j'ai voté le Ché' en 2002 et ps à toutes les autres elections depuis ) cf. france info :

"Enfin, le Premier ministre estime que la présidence de la République exige "une expérience" et d'avoir "pris des coups", et il se dit "stupéfait de la facilité avec laquelle certains, à gauche, imaginent qu'ils seront capables demain de remplir la fonction".

"On ne s'improvise pas président, cela se prépare, s'apprend, on prend des coups, on réfléchit, on fait mieux, on éprouve la solitude de la décision et de l'impopularité", déclare le chef du gouvernement.

Selon lui, pour remplir cette "mission", "il faut avoir exercé des activités qui crédibilisent votre capacité".

Se disant "étonné de l'ébullition de pré-campagne", Dominique de Villepin affirme que "la cristallisation du choix pour la présidentielle ne s'opère que dans les dernières semaines". "Les sondages ne sont pas capables d'apporter en ce moment de réponse claire, pas plus qu'ils ne l'étaient à cette période en 1994 et 2001", observe-t-il."

Rédigé par : Seb | 31 août 2006 13:33:45

Bonjour j'ai entendu vos propos sur un éventuel soutien à la candidature Hollande, et suivant votre parcours et vos idées depuis quelques temps, militant NPS, j'avoue ne plus très bien comprendre

Je crois que le choix de Vincent Peillon qui soutient Ségolène Royal me parait beaucoup plus judicieux, son rapprochement avec Arnaud Montebourg pourrait peut-être nous ramener à ce que sont les valeurs et les idées que nous portons, notamment la 6ème, au-delà des querelles qui ont pu nous animer

Je souhaitais aussi vous dire que j'ai été extrêmement déçu de vos critiques à l'encontre de Ségolène Royal quand elle a fair ses propositions sur la sécurité...et sur les 35h...elle n'a jamais, et je dit bien JAMAIS appeler à l'abandon des 35h...critiquer ce qui n' a pas marcher dans cette réforme ne peut-être que bon, et vous le croyez ou pas, mais de nombreux salariés ont subi comme le diT Ségolène Royal une flexibilité accrue et des conditions de travil dégradées par une mauvaise application et des patrons peu scrupuleux

faire cette critique, c'est au contraire appeler à la généralisation des 35h, et surtout une meilleure application de celles-ci

ce n'est pas indifférent si selon les enquêtes d'opinion, Ségolène Royal trouve un appui important de la part de l'électorat populaire, ouvrier, celui là même qui ne votait plus au PS,

Benoit, vous feriez mieux, parfois, de vous rendre plus sur le terrain au lieu de vous bercez de vos illusions, : "les salariés ont les 35H, ils bossent moins, ils ne peuvetn être qu'heureux", vous savez tout autant que la réalité n'est pas celle-ci

beaucoup de salariés, moi-compris se savent redevable de ce qu'a dit Ségolène Royal, elle a enfoncé un tabou que personne n'osait crever

j'espère pouvoir convaincre mes camarades autour de moi, le nps doit soutenir Ségolène Royal,

amitiés socialistes

Rédigé par : Alex | 31 août 2006 17:15:52

je ne comprent pas du tout la decision de nps de soutenir Royal!!!
Vive le courant a gauche du parti...
pour ma part je ne serai plus au nps, si arno sobstine

Rédigé par : stef | 31 août 2006 23:34:09

je ne comprent pas du tout la decision de nps de soutenir Royal!!!
Vive le courant a gauche du parti...
pour ma part je ne serai plus au nps, si arno sobstine

Rédigé par : stef | 31 août 2006 23:34:34

Stef, il me semble qu'à aucun moment NPS n'a pris la décision de soutenir Ségolène Royal. Par ailleurs, NPS ne s'est offciellement prononcé pour aucun candidat pour le moment.
Tu parles également d'Arnaud. Or il a quitté le courant NPS depuis le congrès du Mans, c'est donc pas NPS mais bien son propre courant, RM, qu'il représente.
Atention à ne pas confondre.

Rédigé par : Nathalie | 1 sep 2006 11:40:10

Si le NPS n'a pas pris position son porte-parole, oui.

La dépêche AFP est très claire Monsieur Hamon. Ce ne sont pas des "critères" ou une hypothèse mais bien "une appel" à François Hollande pour être candidat !

Pourquoi minimiser votre déclaration aujourd'hui?

Rédigé par : Yann | 1 sep 2006 12:14:11

en même temps la presse n'est pas nécessairement un élément fiable, surtout l'AFP à qui on doit la montée en puissance de la CCI...

Rédigé par : seb | 1 sep 2006 13:33:18

Vive Francois Hollande et Vive l'allocation d'autonomie

Rédigé par : Poil à gratter | 1 sep 2006 15:29:21

Serait il possible d'avoir une lettre auprès des adhérents de NPS sur tes choix Benoit, ou, si cela ne peut pas s'écrire de faire passer auprès de l'ensemble des cadres les explications qui pouraient être par la suite retransmis à l'ensemble des sympathisants de NPS afin que ceux ci puissent se situer?

Rédigé par : Carole | 1 sep 2006 15:45:02

Mon humble avis a l'issue de ce week-end rochelais est que la seule candidature reelement credible est celle de Lionel Jospin.

Il a la stature, il peut rassembler la gauche.

Bon alors naturellement pour le NPS, ce n'est pas un constat facile a faire:

Non, pas que nous ayons passe notre temps a decrier le bilan du gouvernement Jospin. Loin de la, le NPS a toujours defendu les acquis sociaux construits par ce gouvernement (les 35h, la CSU, le PACS, etc.), mais nous avons egalement toujours pratique le devoir d'inventaire. Pour nous qui nous referons au 21 avril comme base de notre analyse, nous ranger derriere Jospin n est pas evident...

De meme, quand on s appelle le NOUVEAU PS, se dire que tout ce qu on a essayer de construire n a servi a rien et se ranger derriere le meme candidat 5 ans apres, c'est dur a avaler. En matiere de renovation du parti, je revais d'un peu mieux a la Sorbone...


Neanmoins, nous ne pouvons pas faire un choix negatif. Certes, Francois Hollande presente l'avantage d'eviter de faire exploser le groupe en interne, et de faire apparaitre le NPS comme le bon eleve du rassemblement du parti en externe.
J'ajouterai, sans mechancete mais avec realisme peut-etre, que cela pourra aussi eventuellement etre une maniere de donner un gage a Segolene sans en avoir l'air...

Pour autant, meme si c etait le moins mauvais des choix, je m y refuserai. Notre candidat devra reformer, transformer, et je n'imagine pas une seconde Hollande menant les politiques dont la France a besoin pour renforcer son modele sociale (et par consequence eviter 20 ans de droite dure).


Alors voila, pour moi c'est Jospin, je ne vais pas essayer de vous faire croire que c'est le candidat reve du NPS, mais a defaut de renovation du Parti il evitera sa regression, sa droitisation, voire son implosion, et je lui fais confiance pour mener une vraie politique socialiste.

Amities socialistes (nouvelles ou anciennes comme vous voulez)

Pierre

Rédigé par : Pierre Girard | 1 sep 2006 15:54:13

et encore, nathalie, je n'ai pas constaté à la Rochelle que l'ensemble des camarades de RM se sentaient vraiment représentés par Arnaud sur cette question :-)

Rédigé par : Amélie | 1 sep 2006 18:02:09

Tout part du Mans , de la division pour des lentilles, Cela semble le couop monté on laisse partir Ségo, FH tente une ouverture, et LJ brouille les cartes...NPS se divise car RM l'a fait, le NON strucurtait la présidentielle va destructurer le PS chacun joure sa carte pour se placer et les idées du projet sont dans la poubelle du Mans.

Rédigé par : genifer | 1 sep 2006 19:36:50

Benoît,

Je te croyais plus courageux...Un appel en faveur d'un candidat qui n'a pas les moyens de l'être...franchement : Vincent peillon a déjà choisi Royal. Tu sais bien que le vrai choix qui s'offre à toi et Henri Emmanuelli se situe entre Fabius et DSK.

Même si ça va être difficile pour NPS et les idées que vous portez, tu n'échapperas pas à une profonde réflexion à St Nazaire.

Bonne chance et bon débat

Rédigé par : akli | 2 sep 2006 00:31:17

Samedi prochain c'était hier...

Où sont les videos !? Vite, une explication. Après une phase "teasing" depuis jeudi, il serait bon de ne plus trop nous faire attendre. Besoin de comprendre.

Rédigé par : Pierre | 3 sep 2006 09:39:56

Ben alors, ca arrive cette vidéo ??

Rédigé par : lionk | 3 sep 2006 14:40:44

Je crois qu'il parlait de samedi qui vient.
Alors Benoît, quelles nouvelles du Maroc?

Rédigé par : Boulgakof | 3 sep 2006 15:48:11

Quand je vois la manière dont c'est cloturer l'Université d'Eté de l'UMP et le discours sur la rupture de Sarkozy, je me dit que dans la méthode nous avons près de 10 ans de retard sur la Droite. Dénoncer les errements du système institutionnel comme le fait Sarkozy aujourd'hui, c'est exactement ce que nous préconisions en 2003. Appeler la jeunesse à la rupture, c'est ce que nous voulions faire mais il faut croire que nous effrayons les notres en utilisant cette terminologie. Redonner à la souveraineté et au volontarisme politique toutes ces lettres de noblesse était notre cheval de bataille depuis la création de notre courant et voir Sarkozy se faire le chantre de ces valeurs me fait "gerber" !!!!

Finalement, la régénération dont la pensée de Gauche a besoin ne sera pas au rendez-vous de 2007. Devons-nous en faire le deuil ??? Je ne saurais pas répondre à cette question.... Mais je constate que ce que Sarkozy a réussi de manière quasi triomphale à Droite (il se débarrasse de façon définitive de l'héritage social Gaullien pour réinscrire la Droite dans sa génése dynastique et héritière) appelera à une régénération indispensable des principes fondementaux de l'idéologie (et en particulier du logiciel intellectuel du PS) de la Gauche. Le camp de la dignité et de l'émancipation. La camp du collectif pour l'expression des qualités et compétences individuelles. Le camp de l'interet général face aux ravageuses boulimies des interets particuliers. Le Camp du projet humaniste (métissé par définition) par excellence, celui qui déclare la betise humaine ennemi publique numéro un de l'humanité ( ce qui redonnerai de la pertinence à l'internationalisme dans un monde globalisé). Comment créer les conditions d'expression de ce message pour briser le totalitarisme de la pensée "real politik" qui fait sombrer chaque jour notre démocratie dans la disqualification la plus complète et la crédibilisation des populismes de toutes sortes (politiques et/ou religieux).

Quand retrouverons nous une direction et un sens cohérent capable de nourrir une dynamique politique et électorale basée sur un choix clair de civilisation. Aux certitudes du monde tel que le conçoit Sarkozy, je souhaite que nous imprimions à notre tour nos certitudes sur le monde tel que nous le concevons. J'ai bien peur que ce ne soit pas le cas pour l'échéance qui vient.... Combien de temps aurons nous encore à patienter ????

Fraternellement,

Otman

Rédigé par : Otman El Harti | 3 sep 2006 16:12:56

Comme beaucoup d'internautes, je n'ai pas compris votre appel en faveur du premier secretaire. Comment peut-on vouloir un homme qui passe très mal auprès des citoyens et des plateaux TV ?
Je croyais, au vu du parcours politique de NG, que votre choix se porterait plutôt sur Lionel Jospin.

Rédigé par : Laurent | 3 sep 2006 17:12:25

Cette fois , je ne comprends plus rien , David Assouline et Pascal Terasse , mais aussi des membres de NG lancent un appel pour soutenir SR. D'autres soutiennent plutôt le retour de LJ et toi tu défends la candidature de FH.
Pourriez vous coordonner un peu car on n'y comprend plus rien ...

Rédigé par : michel | 4 sep 2006 10:30:39


F.Hollande ce n'est pas un choix mais un appel au secours. ça serait un choix si F.H devait être candidat contre Ségolène ce qui est peu vraisemblable.
Selon tes critères il sera moins populaire cependant il aura une légitimité socialiste mais..... Il a une compétence certaine....mais...: Ségolène dont je ne suis pas fan fait preuve de tenacité et surtout de courage : elle me bluffe. De qui suis je fan parmi les déclarés ou possibles? bien emm...... abstention ? ah si Jospin ,moins orgueilleux, avait repris une place normale dans le PS plus tôt. trop tard. Alors que faut il faire pour empécher Sarkosy de l'emporter....... Ségolène ?????

Rédigé par : Daniel | 6 sep 2006 20:06:01

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.