« Zamieski we francji to jest dopiero rozgrzewka | Accueil | "Chasse aux enfants : notre conscience nous interdit d’être complices" »

28/06/2006

Les socialistes et la Constitution européenne

Projetsocialiste_1 Depuis quelques jours circulent sur le net des réactions au vote par le Parlement européen le 14 juin dernier d’une résolution sur la poursuite du processus d’adoption du traité constitutionnel européen (résolution « Étapes futures de la période de réflexion »). Ces réactions , que l’on trouve sur bellaciao.org notamment, affirment que les députés socialistes français « ont voté pour une résolution exigeant que la France remette la Constitution européenne telle quelle sur les rails de la ratification dès 2007».

Outre le fait que j’ai du mal à comprendre la manière de poser le débat sur l’Europe au sein de la  gauche en cherchant systématiquement à nous opposer, les affirmations de cet article sont fausses.

En premier lieu, les socialistes français n’ont pas voté cette résolution mais se sont abstenus.

En second lieu, sur les deux amendements cités par l’article de Bellaciao (qui ne sont en réalité qu’un seul et même amendement, le n° 13), les députés socialistes français l’ont rejeté en raison du groupe politique qui l'a déposé : "Indépendance et démocratie", dans lequel siège Philippe De Villiers. Nous avons comme règle de ne jamais soutenir les amendements qui émanent de l'extrême droite, ce qui est à mon sens plus une fierté qu’un déshonneur. L’idéologie que sous entendaient ces amendements est souverainiste. En tant que fédéralistes nous ne la partageons pas.

Quelle a alors été la stratégie des socialistes français sur cette résolution ?

Notre ligne a été claire et cohérente : il ne s’agissait pas d’expliquer aux autres députés que les députés français, de par le résultat du référendum, détenaient la vérité révélée, mais plutôt de constituer des alliances les plus larges possibles, mais sans l’extrême droite, en faveur d'une renégociation du texte et reconnaissant le sens politique et juridique du vote français et néerlandais.

Cette stratégie s’est traduite par exemple par le soutien des amendements suivants :

"invite le Conseil européen à reconnaître que la Constitution de 2004 ne peut entrer en vigueur sans modification".(amendement 4)

"invite les institutions à examiner comment prendre en compte les désaccords exprimés en France, aux Pays-Bas et ailleurs". (amendement 5)

A l’adoption de l’amendement 13 « souverainiste » les socialistes on préféré soutenir le suivant :

"la situation créée par le double "non" français et néerlandais concerne tous les Etats membres ainsi que les institutions de l'Union". (amendement 10).

Nous avons voté avec les socialistes néerlandais ainsi que certains verts et libéraux. Si cette stratégie d’alliance est insuffisante à faire trembler le Parti Populaire et une majorité du PSE, elle commence toutefois à porter ses fruits car le front des "le TCE ou la mort" commence à se fissurer, et la voix de la raison à s’entendre de plus en plus.
Quant au vote final d'abstention, il s'explique par plusieurs éléments : c'est d’abord un vote sur l'ensemble du texte, qui contient des bonnes et des mauvaises choses, c'est ensuite la reconnaissance d'un certain progrès au sein du groupe PSE et de son débat interne, et enfin c'est aussi une façon au sein de la gauche de dépasser le clivage "ouistes/nonistes", clivage qui ne permet ni de prendre en compte sereinement le vote du 29 mai 2005, ni à la gauche de s’unir pour 2007.

La division est peut-être la volonté de certains, ce n’est pas la mienne. Pour ceux qui ne se laissent pas enfermer par un débat reposant sur de fausses affirmations, je vous invite à lire et discuter des propositions des socialistes français sur l’Europe dans leur projet de 2007.

Egalement, la résolution votée

Posted by Benoit Hamon on juin 28, 2006 at 10:15 AM dans Interventions au parlement | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d8349bc5fa53ef

Listed below are links to weblogs that reference Les socialistes et la Constitution européenne:

Commentaires

Merci de tes explications afin de faire taire cette mauvaise rumeur

Rédigé par : David | 28 juin 2006 12:07:35

Merci de ces explications....

A quand le soutien à DSK, pour sortir définitivement de ce clivage, et construire la France et l'Europe la plus solide possible ?

Rédigé par : Emmanuel | 28 juin 2006 13:46:04

{Nous avons comme règle de ne jamais soutenir les amendements qui émanent de l’extrême droite???!!!}

Et si jamais il vient au FN l’idée de proposer la supprimer le capitalisme, le PS va voter contre?!

{L’idéologie que sous entendaient ces amendements est souverainiste?!}

Et alors, la phrase de l’amendement est explicite, elle ne porte aucune trace de qui l’a déposée.
Elle a un contenu qui lui est propre comme toute idée. Elle n’appartient plus à celui qui l’a soutenue le premier dès l’instant qu’elle est débatue publiquement.

Le FN n’est pas haissable car "il est" d’extreme droite, mais parce que les réponses qu’il apportent aux question posées par les problèmes du monde le sont.

Si jamais une de ses idées était bonne, il ne peut être qu’envisageable de la débattre et de la soutenir le cas échéant.

Ce n’est pas parce qu’on avance un argument avec une certaine étiquette que l’argument est lui même étiquetté.

Je suis vraiment déçu de la réponse de B.Hamon ; j’aurais préféré qu’on m’explique que cet amendement avait des conséquences réelles horribles pour le peuple (et pas des sous entendus rhétoriques partidaires) et que pour ce genre de raison le PS avait voté contre .

xoup.


Rédigé par : xoup | 29 juin 2006 14:10:08

L'amendement d'ID est mauvais car il tend à enfermer l'UE dans le traité de Nice, en gros le libéralisme à tout crin dans une Europe des nations.

Voir la gauche, prétendument internationaliste, hurler avec l'extrême droite pour figer les frontières (et donc les séparations entre les peuples) à l'intérieur de l'Europe m'inquiète franchement.

Rédigé par : PJ-BR | 29 juin 2006 14:24:11

En son temps, le parti national socialiste combattait aussi le capitalisme (et la finance internationale avec tous les sous entendus nauséabonds que cela implique). Ce n’est pas pour autant qu’il fallait être d’accord avec eux sur certains points. Sans aller vers cet extrême, je trouve normal de différencier les voix de gauche de celle de la droite extrême, surtout quand la gauche fait elle même ces contre propositions. Il est des idéologies que l’on considère en bloc, sans faire le tri entre le bon et le mauvais. Et d'autre part, ce n’est pas une surprise que les socialistes ne soient pas en phase avec les rouge-bruns. C’est pas très grave.

Rédigé par : marc | 29 juin 2006 15:01:43

Bonjour Benoit,
Je m'inquiétais de l'absence de la moindre réponse de la DSF ou/et du PS aux réactions sur la toile à propos du vote du 14 juin, au point de douter en pensant à : Je viens ce jour d'en recevoir deux: l'une émanant de Pevenche Béres et de Bernard Poignant, l'autre de ta part, via Frédéric Olive, et reste sur ma faim.
Pourquoi n'avoir pas simplement déposé un amendement propre à la DSF, puisque "l'éthique" empêche de soutenir un amendement du groupe "Indépendance et
démocratie" où siège P.de Villiers? Qu'est-ce qui s'y opposait? Crois-tu que lorsque j'ai pris la décision de militer pour le NON au TCE, je me suis demandé si je voterai toujours NON malgré les souverainistes et/ou ceux d'extrême droite? Crois-tu que lorsque j'ai milité contre la première, et surtout la deuxième intervention en IRAK des troupes US, je me suis demandé si je devais poursuivre "mon" combat parce que le Président Chirac ...qui n'est pas du Parti de L.P., je te l'accorde, était face à BUSH? Cher Benoit, j'arrête là l'énumération et te demande: Alors, pourquoi n'avoir pas déposé un amendement sur le sujet émis par la DSF? très amicalement Gilbert de Pertuis en Luberon.

Rédigé par : Gilbert Soulet | 30 juin 2006 15:05:10

Je n'ai pas souvenir que les arguments des militants du non de gauche aient été les mêmes que ceux de Le Pen et De Villiers,

Quant à s'allier avec J Chirac, ce n'est pas la première fois contre l'extrême droite (lui même avait laché Millon en rase campagne). C'est une chose de se retrouver sur des positions identiques malgré des motivations différentes (encore que je ne crois pas que le non de l'extrême droite soit la même position que le non de gauche), c'en est une autre de soutenir une initiative.

Quant à la question de proposer ses propres amendements, à lire la réponse du député Hamon, j'ai quand même l'impression que c'est ce qui a été fait.

Rédigé par : marc | 30 juin 2006 16:42:24

Je n'y comprenais plus rien aussi. Voilà qui pose la question de la publicité des débats au parlement. Imaginons une presse qui fasse son travail, et cette entreprise de desinformation n'aurai pu avoir lieu. Je ne félicite pas Bellaciao, et prendrai dorénavant leurs infos avec beaucoup de précaution. Un comble... Honte sur eux...

Rédigé par : Denis | 30 juin 2006 17:52:51

Je n'en veux pas à Bella Ciao de s'être fait embibonner par l'extrême-droite, ca peut arriver à tout le monde, mais ensuite ils ont ensuite intitulé le démenti de l'eurodépute Alain Lipietz "les vomissures du ouiouiste Alain Lipietz", intitulé le démenti de Benoit Hamon "Désinformation contre le site "Bellaciao" : pas de limite pour le PS...", censuré mes explications les plus posées et les plus calmes possible sur ce forum, persisté dans l'erreur en publiant une surenchère de Raoul Marc Jennar, induit d'autres comme Étienne Chouard dans l'erreur, bref refusé et de quelle manière ! d'admettre une erreur flagrante (ou alors c'est qu'ils sont complètement souverainistes).

Et ca c'est inacceptable de la part de n'importe quelle source d'information qui veut avoir un minimum de crédibilité.

[1] http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=30216

--
Rhadamante

@Denis
De quoi parles-tu ? Les débats au parlement européen sont publics.
http://www.europarl.europa.eu/news/public/default_fr.htm
Clique sur "Scéance en direct"

Rédigé par : Rhadamante | 30 juin 2006 19:15:44

Voir aussi sur le blog d'Alain Lipietz, député Européen (les Verts):

1) "Le Non de droite à l’offensive": http://lipietz.net/breve.php3?id_breve=155


2) "Doha rien. Rouges et bruns": http://lipietz.net/breve.php3?id_breve=154


Rédigé par : titi | 1 juil 2006 11:28:24

Salut Marc; Je m'adresse ainsi à toi, puisque j'ai constaté que tu répondais à plusieurs reprises aux sollicitations des internautes; Peut-être en es-tu le modérateur? Peu importe, tu es pour moi un camarade! A propos des arguments des sieurs Le Pen et de Villiers, je ne m'en suis jamais préoccupé pendant la campagne du NON socialiste en Vaucluse; De ceux de Chirac, il y a longtemps que j'ai glissé dessus. Par contre, j'ai une mauvaise compréhension des choses, et/ou lis très mal; Je t'assure n'avoir pas trouvé réponse à ma question à Benoit dans ses explications, ni dans ta réponse. Très amicalement, Gilbert de Pertuis en Luberon.

Rédigé par : Gilbert Soulet | 1 juil 2006 12:17:56

C'est vraiment regretable de voir le Bellacio tomber aussi bas !
comme le faisait remarquer quelqu'un plus haut, ils reprennent tes articles et ceux de Alain et y rajoutent des titres grrr
ils ont fait des erreurs et refusent de l'admettre, préférant diviser la gauche !
la soit disante vrai gauche va finir par se retrouver dans son coin toute seule

Rédigé par : metallah | 3 juil 2006 16:26:36

les trahisons du PS sont multiples.

vous n'avez que ce que vous méritez :
quand il faut dire "non" vous dites "oui" et vice versa.
s'il y a un parti qui divise c'est bien le PS, qui n'a plus rien avoir avec du socialisme, et qui nous fait croire tout un tas de baliverne.

je ne voterais jamais PS.

Rédigé par : une électrice | 4 juil 2006 12:38:19

Merci Benoît de ces explications.
De mon côté et à mon niveau de militant socialiste encarté également à Attac, je tente de débattre de cette question du vote du 14 juin avec d'autres militants altermondialistes.
Je reste cependant également sur ma faim quand je contaste que mes représentants socialistes au Parlement européen n'ont pas voté " Contre " un texte qui dit notamment au paragraphe F. alinéa 1 : " réaffirme son engagement à parvenir, dès que possible, à une formule constitutionnelle pour l'Union européenne ainsi que son soutien au traité établissant une Constitution pour l'Europe ".
Tu écris Benoit qu'il y de bonnes et de mauvaises choses dans cette résolution. A mon sens, l'extrait cité plus haut exigeait un vote Négatif de la part des représentants du peuple français.
amitiés militantes
Yves

Rédigé par : Yves | 5 juil 2006 14:17:43

Quand je dis vous, c'est collectif à tous les eurodéputes tous pays et partis confondus.Quand j'écris VOUS (en majuscules) je parle à Mr. Hamon et au P.S. français. Oui, Vous Vous êtes abstenus!!!Mais les vraies questions sont pourquoi vous avez voté contre le respect des référendums, et pourquoi vous avez voté contre le droit international? Je ne Vous accuses pas (encore!) mais si chaque fois qu'une question VOUS est posée VOUS en entendez une autre, personne n'avance, VOUS et tout le monde s'enfonce. Oui VOUS VOUS êtes abstenus (pourtant quand nous electeurs sommes appelés à voter pour vous, VOUS nous dites de ne pas nous abstenir!)Oui VOUS VOUS êtes abstenus (pourtant nous vous avons élus pour nous représenter!) Mon souci premier est savoir si j'ai bien compris le mot démocratie et souveraineté nationale. Alors, s'il vous plait, essayez de répondre à mes questions, pas de VOUS justifiez, encore moins de vous excusez, juste expliquer (sans dire que c'est la faute à... ) et à bas la langue de bois. Nous sommes sensés être des adultes.

Rédigé par : eurodépitée | 26 juil 2006 14:10:47

Les pratiques de Bellaciao que vous dénoncez ne m'étonnent pas. Les webmestres de ce site, qui prétend défendre la liberté d'expression, censurent quotidiennement tous les messages qui s'éloignent un peu de leur "ligne" politique, sans justification. Les posts se réduisent donc à une longue litanie de soutiens, sans discussions véritables. Inutile de préciser que la plupart des commentaires se composent de raccourcis, d'affirmations infondées, d'anathèmes voire d'insultes. C'est d'autant plus navrant que ce site est bien fait et aurait pu constituer une véritable mine d'information alternative pour les gens de gauche.

Rédigé par : militant CGT | 3 nov 2006 19:05:27

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.