« Idée reçue n°1 : La productivité des travailleurs britanniques est supérieure à celle des français. | Accueil | RTBF - 3 mai 7h30 »

20/04/2006

Idée reçue n° 2 : la compétitivité de l'Union Européenne est lestée par une fiscalité trop lourde sur les entreprises.

Iles_cayman_impot_zeroLe très orthodoxe Financial Times s'attardait récemment sur les conclusions d'un rapport que vient de publier le très sérieux cabinet KPMG au sujet des prélèvements sur les entreprises dans l'Union Européenne.

Que conclue KPMG ?

Que le niveau de des impôts payés par les entrerpises dans l'UE sont les plus bas dans le monde "en raison de la concurrence fiscale observée dans le marché intérieur".

Ce qui donne en moyenne en 2005 :

Average corporate tax rate

UE

OCDE

Amérique Latine

Asie Pacifique

Chine

USA

Japon

Average corporate tax rate

25%

28%

28%

30%

33%

40%

40,7%

Prévision de croissance

en 2006

(FMI)

2.3%

4.3%

8.2%

9%

3,4%

2.8%

L'Union Européenne est plus compétitive que ses concurrents principaux dans la compétition économique mondiale en matière de fiscalité des entreprises. Et cependant la croissance reste bien en deçà de celle de ses concurrents.

Ce qui n'empêche pas la Commission Européenne et Banque Centrale Européenne ne cessent de fustiger une pression fiscale trop élevée et encouragent davantage de concurrence fiscale entre Etats pour stimuler la croissance !

Posted by Benoit Hamon on avril 20, 2006 at 12:39 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d834bad1f669e2

Listed below are links to weblogs that reference Idée reçue n° 2 : la compétitivité de l'Union Européenne est lestée par une fiscalité trop lourde sur les entreprises.:

Commentaires

Bonjour,
A Garges-lès-Gonesse, il se dessine une alliance étrange entre le socialiste Dominique Strauss-Kahn et la mairie UMP dirigée par Nelly Olin à travers le maire Lefevre.
Cette alliance prendra forme dès lundi où Strauss-Kahn défendra publiquement un projet d'urbanisme avec le maire UMP de Garges.
Voici la réaction que j'ai publiée sur mon blog à l'occasion : http://yassine.ayari.free.fr/articles/dsk.htm

au plaisir de partager vos réactions!!!

Rédigé par : Yassine | 20 avr 2006 23:13:53


tout à gait clair et intèressant...
j'apprécie quandle PS ou un de ses représentants les plus capables, nous éclaire sur un certain nombre de vérités en particulier économiques, sur lesquelles nous manquons parfois d'arguments par rapport aux affirmations "libérales"...
j'aimerais d'autres thèmes ..la politique économique de l'australie (refuge antipodien des libéraux actuellement)

prix et concurrence... j'ai cherché sans trouver une analyse globale et argumentée sur l'évolution des prix des télécoms en france depuis la mise en concurrence (à comparer avec l'évolution des prix avant pour tenir compte du progrès technique régulier),

sur ce point j'ai l'impression que:

plus de concurrence:
les prix baissent en apparence
les factures augmentent en permanence
la simplicité est remplacée par l'incohérence...

et dans une étude si on nous mettait en même temps l'évolution de l'emploi et des salaires ce serait passionnnant...et puis encore, pour être complet évolution des profits et des impôts du scteur on pourrait avoir un bon bilan de 8-10 ans de concurrence dans les télécoms...

Merci

François

Rédigé par : françois | 21 avr 2006 15:40:27

question stupide en conclusion de ces deux idées reçues démonté par notre cher député : Pourquoi notre croissance économique et notre chomage sont-ils à de tels niveau si les entreprises européenne et francaises en particuliers sont si attractive ? je pense notamment par rapports aux usa ( on ne peut pas vraiment comparer avec la chine eut égard aux salaires dérisoires versés )...

Rédigé par : Hebus | 25 avr 2006 12:30:35

question stupide en conclusion de ces deux idées reçues démonté par notre cher député : Pourquoi notre croissance économique et notre chomage sont-ils à de tels niveau si les entreprises européenne et francaises en particuliers sont si attractive ? je pense notamment par rapports aux usa ( on ne peut pas vraiment comparer avec la chine eut égard aux salaires dérisoires versés )...

Rédigé par : Hebus | 25 avr 2006 12:31:06

Attention, ton CV est un lien mort.

Rédigé par : Fred | 26 avr 2006 16:17:08

Monsieur,

Votre page "contacts" ne fonctionnant pas, nous nous permettons de poster ce message dans cette rubrique. Et qui sait, nous aurons peut-être des retours de vos "commentateurs".

Etudiants en Science politique à Lyon, nous travaillons sur la question des blogs en politique et de ses usages et modes de fonctionnements.

Nous vous sollicitons par le présent courriel afin de mieux comprendre l’engouement autour de ce nouvel outil dans la sphère politique.

Nous vous soumettons quelques questions (ci-dessous). Les réponses que vous pourrez y apporter nous serons d’une très grande aide.


- Aujourd’hui les blogs sont assez répandus. Pourquoi vous êtes vous lancé dans cette voie ?

- Un blog nécessite une mise à jour quotidienne, la charge de travail est importante, qui s’en occupe ? Est-ce que cela en vaut la peine ? (Avantages et contraintes) ?

- En créant un blog quels sont les objectifs voulus et attendus ?

- Qui consultent vos blogs ? D’abord vos sympathisants ? Des blogueurs politisés ? ou en recherche d’informations ?

Vous remerciant par avance, nous vous prions d’agréer nos salutations les meilleures.


M. Spahic et R. Raphael

Rédigé par : M.Spahic | 28 avr 2006 22:37:39

Vous nous prenez pour des idiots? La fiscalité sur les entreprises ce n'est pas seulement l'impôt sur les sociétés. Ce sont d'abord toutes les charges patronales que l'entreprise doit payer pour le salarié: non seulement l'assurance maladie, mais vieillesse, chômage, prime de transport, comité d'entreprise, etc, etc. Selon l'OCDE en 2002, les charges patronales représentaient en France 25,3% du total des recettes fiscales (au sens large) contre seulement 6,6% pour l'impôt sur les sociétés. Au Canada, qui n'est pas un enfer sur terre, les charges patronales constituent seulement 8,5% des recettes fiscales. Quand la BCE demande la réduction de la pression fiscale, elle pense à l'ensemble de ces charges, pas seulement à l'impôt sur les sociétés.

Rédigé par : hodcent | 1 mai 2006 11:18:02

Nouveau : Annuaire de la Blogosphère socialiste

http://blogetsocialisme.canalblog.com/

Personnalités, courants, élus, oppositions municipales...

Ce blog est le votre !

Rédigé par : http://blogetsocialisme.canalblog.com/ | 2 mai 2006 21:22:40

A Hodcent : les chiffres avancés par KPMG intègrent les charges patronales, pas uniquement l'IS.

Rédigé par : Emmanuel P. | 3 mai 2006 11:50:39

Camarade,
je viens de lire une dépêche qui m'horrifie. Je sais que tu es député européen et ce qui vient d'être voté au Parlement Européen est une saloperie inommable, une honte pour la gauche progressiste, une terrible erreur stratégique pour les élections 2007, un coup d'arrêt certain à la victoire de la gauche.

’attitude des Groupes PPE et PSE est incompréhensible et en totale contradiction avec leurs discours sur la lutte contre les changements climatiques, la pollution atmosphérique et la dépendance vis-à-vis du pétrole. Avec ce vote, les deux grands Groupes, menés sur ce dossier par Mme Weisgerber (PPE)et M.Groote (PSE), attaquent clairement des régimes fiscaux progressifs pour les voitures. Ils ont voté pour l’harmonisation de la taxe de circulation au niveau européen, ce qui empêche les Etats membres de mettre en œuvre des incitants efficaces pour les véhicules qui consomment peu. Les Etats membres qui ont une attitude progressiste dans ce domaine ; le Danemark, les Pays-Bas et le Royaume-Uni vont devoir modifier leur système de taxation afin de favoriser les véhicules les plus puissants.

Je cite:
Comment peut-on être à la fois sensible à l’environnement et à la hausse du prix du pétrole tout en votant contre une politique fiscale qui permettrait aux citoyens de choisir des voitures qui consomment moins ? Si nous ne parvenons pas à obtenir une majorité au PE favorable à des mesures progressives telles que les incitations fiscales, comment imaginer régler de problème de notre dépendance face au pétrole ?

Avec ce vote, le PSE et le PPE montrent qu’ils ne joignent pas la parole aux actes lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement. J’invite les deux grands groupes à réfléchir sur le sens de leur vote d’ici la session plénière du PE. Il s’agit non seulement d’une question de cohérence mais également de responsabilité.
Claude Turmes, rapporteur pour la commission environnement et vice-président du Groupe des Verts/ALE

Comment voulez-vous que les français vous fassent confiance si vous supprimez un moyen de prélever l'un des impôts les plus justes socialement et écologiquement. Je sais que Fabius est le fossoyeur de la vignette et qu'il fait partie de tes amis du NON mais ce n'est pas une raison pour voter une loi aussi abominable!

Je te conseille de faire un tour sur ce forum pour te faire une idée de la bétise énorme du PSE sur ce coup!
http://forumsocialiste.free.fr/viewtopic.php?t=1550&highlight=
Amitiés socialistes

Rédigé par : abadinte | 4 mai 2006 14:00:12

Désolé, mais cette démonstration sur la pression fiscale n'est pas convaincante car pas précise.
Qu'est-ce que le " Average corporate tax rate" ?
Comment est pris en compte la fiscalisation de certaines charges sociales? Le "rate": par rapport au CA? au capital investi?
Bref, il faudrait me plonger dans le rapport intégral de KPMG, car la présentation faite dans votre blog est trop succincte.

Rédigé par : BALAS | 6 mai 2006 08:12:48

alors, jamais en retard d'un coup bas?

Rédigé par : seb52 | 10 mai 2006 12:05:11

Des idées reçues sur le libéralisme, il y en a des paquets et je crois que la plus mensongère est celle concernant la performance du service publique en regard du privé.

Un bel exemple : la couverture santé
-Aux USA, il n'y pas de sécurité sociale mais des assurances privées et un programme d'aide (medicare), seulement 85% de la population est couverte et de façon très inégale
-En France, la Sécurité sociale couvre 100% des habitants (la CMU, qui a vu le jour sous le gouvernement "pluriel" de L.Jospin, couvrait les derniers 3%)
, les dépenses de Santé consomment 15% du PIB
-Et ben, aux USA, ils consomment 15% du PIB en dépense de santé contre 10% chez nous
-Le point de bonus va d'ailleurs à la France sur le plan qualitatif, c'est l'OMS qui le dit
==> Les chiffres cités ici sont assez récents et proviennent des grandes institutions statistiques mondiales ou européennes

Au bien connu "Il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade", j'ajoute "surtout aux USA"

Rédigé par : Jean Jaurès (peut être) | 11 mai 2006 23:41:19

Retrouvez le site du nps 57 sur :
http://nouveau-ps57.blogg.org/

Rédigé par : Emir | 17 mai 2006 10:12:25

Et le site nps paris 19 Jean Jaures
sur http://npsparis19.canalblog.com

Rédigé par : stefanl | 17 mai 2006 13:30:58

Rédigé par : | 11 sep 2007 13:44:41

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.