« C'était l'année dernière, France Europe Express | Accueil | Unanimité! »

05/01/2006

Les quatre couleurs du Parlement Européen

Pict_peArthur Rimbaud a colorié les voyelles. Les députés, eux, ont habillé en coloris différents les semaines parlementaires. Mais détrompez-vous : ce n'est pas l'Ars poetica qui les a inspirés mais tout simplement l'esprit pratique. Chacune des quatre couleurs du calendrier correspond à une activité parlementaire spécifique. (extrait du site du PE)

Explication:

Rouge

Les douze semaines de sessions plénières mensuelles s'inscrivent en rouge sur le calendrier. Durant ces sessions, l'ensemble des députés se réunissent en public, dans l'hémicycle de Strasbourg. Puisque le Parlement cesse pratiquement son activité en août, une session supplémentaire est organisée en septembre.
Environ six sessions additionnelles de deux jours se tiennent aussi à Bruxelles chaque année. C'est pendant les sessions plénières que les députés prennent les décisions les plus importantes. Le vote en plénière achève, en règle générale, la procédure législative d'un dossier (directive, règlement, résolution).

Rose

Mais avant d'être présenté, délibéré et voté en séance plénière, tout projet législatif est d'abord débattu par les députés répartis en commissions parlementaires permanentes. Ils examinent et amendent les propositions de la Commission et du Conseil et, s'il y a lieu, ils rédigent un rapport qui sera présenté à la séance plénière. Les présidents des commissions coordonnent leurs travaux au sein de la Conférence des présidents des commissions. Les commissions parlementaires sont au nombre de 20 et chacune est spécialisée dans un domaine particulier : environnement, marché intérieur, transport ou encore agriculture. Elles se réunissent une ou deux fois par mois à Bruxelles. Ces réunions sont marquées en rose sur le calendrier du Parlement.

Bleu

Les taches bleues sur le calendrier symbolisent les semaines consacrées aux réunions des groupes politiques. Les députés européens se regroupent non par nationalité mais en fonction de leurs affinités politiques. Il est interdit d'adhérer à plusieurs groupes politiques mais il est possible qu'un député n'appartienne à aucun groupe et, dans ce cas, il fait partie des "non inscrits". Les parlementaires se réunissent au sein des groupes tous les mois notamment pour débattre des projets législatifs qui sont soumis à la plénière. Les semaines bleues précèdent généralement les semaines rouges. C'est alors que les groupes politiques définissent leurs priorités et leurs positions sur les grands sujets à l'ordre du jour.

Jaune

Finalement, viennent les semaines dites "jaunes". Aucune activité politique ne se déroule alors au PE. Durant ces périodes, en général quatre fois dans l'année, les députés peuvent concentrer davantage leurs activités sur le travail dans leurs circonscriptions pour rencontrer plus librement leurs électeurs, sans obligations à remplir à Strasbourg ou Bruxelles.

Posted by Benoit Hamon on janvier 5, 2006 at 05:14 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d8346a930253ef

Listed below are links to weblogs that reference Les quatre couleurs du Parlement Européen:

Commentaires

Bonjour à tous,


Un nouveau forum politique a ouvert ses portes :

http://forumsocialiste.free.fr

N'hésitez pas à y venir nombreux. Un espace européen est d'ailleur dispo.

J'espère voir bientôt M. Hamon venir y faire un tour et donner son opinion.


Amitiés,


Arnaud

Rédigé par : Arnaud | 11 jan 2006 17:55:17

« Nous estimons que 80 % du NPS est en train de rejoindre « Rénover, maintenant » », a assuré M. Montebourg. Jugeant fantaisiste une telle affirmation, M. Hamon, interrogé par l’AFP, a argué que « si ce mouvement avait été capable de faire une démonstration de force, il l’aurait déjà faite ».
dans une dépeche AFP ce soir.
Dit Benoit, et elle est où la démonstration de force de NPS????

Rédigé par : | 11 jan 2006 22:54:45

Dans le simple fait que je n'ai pas besoin de dire à tous les journalistes que je croise que NPS a conservé 80% des militants. cqfd

Rédigé par : benoit hamon | 12 jan 2006 08:25:14

J'ai une petite idée (un peu stupide, je l'avoue) : et si chacun menait sa barque dans son coin et arrêtait de chercher des poux à l'autre, RM d'un coté, NPS de l'autre, en faisant, ce qui faisait la force de NPS version 2003 et 2005, du fond ... J'espère perso que RM a une autre ambition que celle de pouiller feu NPS, mais celle de créer du mouvement, de prendre part au débat, de convaincre. Et puis si jamais (ce dont je doute) les synthésistes réussissait une partie de leur pari, pourquoi leur cracher dessus ... Wait and see

Rédigé par : Thomas | 12 jan 2006 19:30:56

Benoît pourrais-tu nous donner ton avis et ton analyse du vote du parlement européen sur le maintien du processus de ratification du TCE et sur sa volonté affirmée (avec le gouvernement allemand) de ne pas toucher au texte ?
amitiés socialistes
Fred

Rédigé par : Frédéric Faravel | 20 jan 2006 15:08:50

Puisque la politique vous intéresse, pour une vue décalée de l'actualité, rendez vous sur Librecours

Candide

Rédigé par : Candide | 22 jan 2006 16:44:57

J’ai le plaisir de vous transmettre le texte intégral du projet « Refaire la France » (disponible sur http://www.refairelafrance.org )

Rédigé par : Morland | 23 jan 2006 15:24:03

Pouvez vous traiter au parlement europeen de probleme
liés aux calculs des indemnités assedic. En effet pour faire le calcul de mes indemnités dues apres un licenciement éco le 24/04/05 et ayant travaillé 36 mois au préalable. Les assedics calculs mes droits par rapport à un capital restant dû en 2001. Ce capital de droit n'ayant pu être appuré parceque je travaillais.
AVvec le calcul les salaires des 36 derniers moisje devrais toucher + 300€ par mois. Evidement les cotisations ont été faites sur ces salaires,les impôts aussi.Les indemnités versées n'ont pas été recalculé par rapport à l'€ , ni à l'inflation. Je suis désespérée de ne pas trouver un responsable qui pourrait s'interessait à ce prôblème de société.
Merci de me répondre, je voudrais faire savoir ce paradoxe au parlement europeen. L'UNEDIC déclarant suivre leur "bible". Je pensais qu'en travaillant on ne pouvait pas être lésé.MADAME RUFFIN JOELLE 06.63.05.66.96

Rédigé par : JOELLE RUFFIN | 27 jan 2006 16:55:41

Pouvez vous traiter au parlement europeen de probleme
liés aux calculs des indemnités assedic. En effet pour faire le calcul de mes indemnités dues apres un licenciement éco le 24/04/05 et ayant travaillé 36 mois au préalable. Les assedics calculs mes droits par rapport à un capital restant dû en 2001. Ce capital de droit n'ayant pu être appuré parceque je travaillais.
AVvec le calcul les salaires des 36 derniers moisje devrais toucher + 300€ par mois. Evidement les cotisations ont été faites sur ces salaires,les impôts aussi.Les indemnités versées n'ont pas été recalculé par rapport à l'€ , ni à l'inflation. Je suis désespérée de ne pas trouver un responsable qui pourrait s'interessait à ce prôblème de société.
Merci de me répondre, je voudrais faire savoir ce paradoxe au parlement europeen. L'UNEDIC déclarant suivre leur "bible". Je pensais qu'en travaillant on ne pouvait pas être lésé.MADAME RUFFIN JOELLE 06.63.05.66.96

Rédigé par : JOELLE RUFFIN | 27 jan 2006 16:56:46

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.