« "Local affairs" | Accueil | L’opinion publique européenne divisée sur la question turque »

05/12/2005

Back to Paris

Logo_declar_divers_grand- “It was nice to meet you in London! See you in April in Vienna.

- Sure! Hope we will have such challenging meeting again!” etc…

Ça y est! On s’est dit au revoir. Chacun est rentré chez soi. L’idée du devoir accompli pour certains (j’ai bien défendu les intérêts de mon pays, de mon parti ou de ma civilisation…). L’impression d’un rendez vous bimestriel utile pour d’autres (on s’est dit ce qu’on avait à se dire et le dialogue a fait évoluer les positions). Le sentiment d’un exercice plutôt futile pour d’autres enfin (ce ne sont pas les Parlements qui inspirent ni décident des politiques transatlantiques)…

A mes yeux, ce dialogue est utile. Même s’il influence peu les décisions prises par les exécutifs, il permet de sonder les points forts et les points faibles de l’argumentation des deux parties sur les sujets en débat. Il permet aussi de prendre la température de l’opinion publique américaine (les élus américains en font souvent une fidèle restitution).

Parmi toutes nos débats, je retiens une affirmation de mes collègues américains qui nous oppose toujours : leur défiance renouvelée pour le multilatéralisme et ses Institutions.

En toutes occasions, les représentants américains ont critiqué l’ONU ou ses satellites (UNESCO par exemple). Les arguments souvent sont les mêmes : comment se plier aux décisions d’une organisation « dont de nombreux membres protégent les terroristes, détestent les américains ou ne sont pas de démocraties ».

Le cas récent de la convention UNESCO sur la diversité culturelle que les USA ont refusé de signer malgré l’adhésion de 148 pays est une illustration intéressante de ce rejet des accords multilatéraux.

D’abord, c’est quoi ce texte ?

Il établit un précédent très important : il comble un vide juridique et inscrit dans le droit international la diversité, l’égalité et la dignité des cultures. La Convention reconnaît que les biens et services culturels ne peuvent être considérés comme des marchandises comme les autres. Le texte affirme donc aussi le droit souverain des Etats à conserver, adopter et mettre en œuvre les politiques culturelles qu’ils jugent appropriées pour la promotion de la diversité culturelle. En corollaire, les Etats doivent aussi s’engager positivement à agir en faveur de la défense et de la préservation de la diversité culturelle. Enfin, la Convention reconnaît qu’il est urgent de renforcer la coopération et la solidarité internationales. Il ne s’agit pas seulement de favoriser plus de diversité mais aussi l’équité : pour qu’il y ait plus d’échanges il faut que l’autre existe. 

Quelles les critiques adressées par les USA à ce texte ?

- « La Convention serait une attaque au commerce multilatéral »

Or, il ne s’agit pas d’une Convention contre le commerce mais pour la culture, qui apporte une réponse à la relation culture/commerce, en posant clairement non pas un principe de subordination mais un principe de complémentarité avec les instruments existants.

- « La Convention serait le cheval de Troie du Protectionnisme ».

Sur ce point, la réalité fait mal :

- Les films d’Hollywood accaparent 85% des parts de marché dans le monde !

- 4 majors du disque se partagent 80% du marché mondial du disque

- La croissance du  secteur des « industries de la création » est plus rapide que celle du reste de l’économie US : 5.5% contre 3.83 % pour le reste des entreprises dans d’autres secteurs de l’économie entre 2004 et 2005.

- Ces industries représentent 8% du PNB US, et constituent le premier poste d’exportation US… dés lors on comprend l’intérêt représenté par les marchés extérieurs et comment la Convention entre en contradictions avec les « stratégies commerciales » que les US déploient.

En effet, depuis des années les US contournent le multilatéralisme et déploient une stratégie de maillage de la planète à coups d’accords bilatéraux. FTA avec Canada en 1988, NAFTA (US, Mexique, Canada) en 1994, tentatives accord AMI en1995-1998, négociations GATS (et nouvelles tentatives de libéralisation – « exception culturelle » européenne, etc.). Depuis 10 ans, les USA multiplient les accords bilatéraux auxquels ils intègrent le plus souvent possible les services audiovisuels (de la façon la plus libérale possible – principe des « listes négatives ») et restreignent toute possibilité de construire une politiques réglementaire (quotas, accords de coproduction, etc.) ou de faire évoluer les réglementations existantes (en particulier en ce qui concerne l’exploitation de nouveaux services).

Mais pour la bonne bouche le dernier argument vaut le détour : les US accusent la Convention d’entrer en contradiction avec les droit de l’homme, ou  la libre circulation des idées ! Jane Cowley, porte parole du Département d’Etat américain a expliqué avant le vote sur le texte que la délégation US ne pouvait soutenir la Convention, en particulier parce qu’elle pourrait permettre à certains Etats d’être tentés de contrôler l’information sur leur territoire afin de protéger leurs intérêts propres, ou bien tentés de ne permettre que les expressions culturelles qui satisferait la ligne d’un parti unique… It is concerned that some States may control information flows on their territories with a view to protecting their own interests. This may lead to the governments only allowing expression of the state party line, despite the fact that the document is intended to promote minority expression and true localism.”).

Quand on a « Fox » chez soi, on dispose en effet d’une bonne expertise en matière de contrôle de l’information par des intérêts privés et publics à la fois…

Cet exemple de la Convention UNESCO  résume un aspect central de la doctrine de l’administration Bush en matière de politique internationale : une critique fondamentale des Institutions des Nations Unies qu’ils jugent de plus en plus illégitimes et une volonté renforcée de soustraire les intérêts économiques et commerciaux US aux accords multilatéraux.

Posted by Benoit Hamon on décembre 5, 2005 at 09:55 AM | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d83498f41969e2

Listed below are links to weblogs that reference Back to Paris:

Commentaires

Bonjour Benoît et bonjour a tous.

Tout d'abord, félicitation pour ta nomination Benoît au poste de secrétaire national pour l'Europe !, je suis sur que tu pourra mener à bien ta politique progressiste et équilibrée, et surtout non résignée au néo-libéralisme.

Le multilatéralisme mis en place par les organismes internationaux ( ONU, UNESCO )au sortir de la deuxième guerre mondial est remis en cause par une montée d' impérialismes pour l'instant édulcorés ? c'est une réalité. Pourquoi ? parceque la concentration des pouvoirs est telle, qu'elle est de nature à faire s'engager des Etats dans des guerres motivées par des intérêts économiques sans même que les peuples concernés et/ou les instances internationales puissent s'y opposer.

C'est pourquoi la question économique est fondamentale. Toute politique sociale doit être appuyée par une politique économique définie, chiffrée et profitant au à l'ensemble des citoyens. Faute de quoi, et c'est ce qui se passe en France actuellement, il a une inadéquation forte entre les aspirations du peuple et celle des dirigeants.

Il est donc particulièrement nécessaire de comprendre les points vues communs mais aussi les ruptures de paradygmes avec nos amis trans-atlantique afin de faire avancer des questions qui ont de plus en plus d'impact en France mais aussi dans le monde.

Chacun peut et doit se mobiliser pour ne plus être un citoyen qui subit, mais au contraire un citoyen qui agit, ce qui d'ailleurs est théoriqement le propre du citoyen.

Cordialement à tous,

William

Rédigé par : William | 5 déc 2005 11:38:55

N’oubliez pas de signer et de faire signer la Pétition Unitaire pour l’abrogation de l’article 4 de la loi du 23 février 2005 rédigé comme suit :

« Les programmes de recherche universitaire accordent à l’histoire de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, la place qu’elle mérite. Les programmes scolaires reconnaissent en particulier le rôle positif de la présence française outre-mer, notamment en Afrique du Nord, et accordent à l’histoire et aux sacrifices des combattants de l’armée française issus de ces territoires la place éminente à laquelle ils ont droit. La coopération permettant la mise en relation des sources orales et écrites disponibles en France et à l’étranger est encouragée ».

http://www.abrogation.net

Rédigé par : ABROGATION | 12 déc 2005 17:50:03

Félicitations a vous " le loup de la Bergerie".

Public Sénat: Caroline de CAMARET est d'un desopilant. Il faut dire qu'au lendemain du 29 mai apres la multi rediffusion d'un Paroles d'Europe de la culture "tres légèrement oui-ouiste", la belle nous avait présenté son émission en couleur deuil au lendemain du résultat.

Merci a vous de pas lui avoir enfoncé le clou en luis rappelant a quel point il y plutot logique d'avoir un partisan du Non a votre fonction , compte tenu que la democratie s'est exprimée a 54% .

En revanche , il faudra l'invité a éclaircir la bande-annonce regulierement diffusée avec un extrait de VGE , nous redisant que les Francais n'ont pas compris.

Il a encore été merveilleux ce dimanche sur Europe1: "il aurait fallu, pour bien faire , ne présenter que les 12 premieres pages".

Vulcania n'est pas assez déficitaire pour le maintenir au pays ? quel dommage pour le debat....


bon boulot !!!

Rédigé par : eric | 13 déc 2005 14:48:45

Bonjour Benoît,

Je voulais te féliciter pour ta prestation dans l’émission France Europe Express.
Comme à ton habitude tu as été excellent mais ce n’est pas une surprise puisque j’ai eu l’occasion de t’entendre en meeting à plusieurs reprises (cité universitaire, mutualité et surtout à Fouras cet été). Malheureusement après ce qui s’est passé au Mans il va m’être difficile de te revoir, ce que je regrette profondément. Néanmoins, je continuerai à te lire sur ton blog.
La plume

Rédigé par : La plume | 15 déc 2005 00:08:09

Bonjour Benoît,
Tu fais toujours un super travail, c'est très travail,argumenté excellent, je lirai toujours ton blog, mais je ne t'ai pas rejoint au Mans.Je suis tiste de ne pas te revoir, je le regrette.
Amitiés socialistes
Brigitte

Rédigé par : BRIGITTE | 15 déc 2005 11:21:19

Je m'associe pleinement aux messages précédents de La Plume et Brigitte.
Toujours convaincu par tes interventions à la tribune (Drôme, Fouras, cité universitaire), incisives, déterminées et sur le fond.
Mais déçu également ...
Yves

Rédigé par : YLM | 15 déc 2005 20:27:45

"Paris vaut bien une messe"!
Bonjour Benoit, comme les camarades qui m'ont précédé, je t'adresse mes félicitations; Tu es toujours aussi brillant, et tu feras un excellent secrétaire national pour l'Europe; Dommage d'avoir gommé en une nuit ce qui nous avait unis pendant des mois de luttes.
Joyeux Noël et bon bout d'An!
Gilbert de Pertuis en Luberon.
Ps) es-tu satisfait de voir les multinationales triompher à Hong Kong?

Rédigé par : Soulet Gilbert | 19 déc 2005 06:53:19

Merci pour vos félicitations. Mais pitié, cessez les jeux de rôles, y a pas grand monde que ça intéresse. Et puis je préferais que ce blog reste un lieu d'échange sur les questions européennes pas sur une cuisine qu'ignorent souverainement 99,9% de nos concitoyens.

PS en réponse à Gilbert : évidemment je suis très satisfait de voir les multinationales triompher à Hong Kong. Je milite pour ça depuis si longtemps!

Rédigé par : Benoît Hamon | 19 déc 2005 13:02:40

Bonjour
Dernier commentaire de "cuisine" comme tu dis.Je ne comprends pas "les jeux de rôles",je crois que tu te trompes quand tu penses que ce qui s'est passé n'intéresse pas le peuple!!! Oh que si je rencontre des gens tous les jours. Enfin tu préfères que ton blog ne soit "qu'un lieu d'échange sur les questions européennes". dont acte.
Je te promets, je ne ferai plus à l'avenir de commentaires de ce type.
Amitiés socialistes
Brigitte Pasques

Rédigé par : Brigitte Pasques | 24 déc 2005 11:45:40

Bonjour
Dernier commentaire de "cuisine" comme tu dis.Je ne comprends pas "les jeux de rôles",je crois que tu te trompes quand tu penses que ce qui s'est passé n'intéresse pas le peuple!!! Oh que si je rencontre des gens tous les jours. Enfin tu préfères que ton blog ne soit "qu'un lieu d'échange sur les questions européennes". dont acte.
Je te promets, je ne ferai plus à l'avenir de commentaires de ce type.
Amitiés socialistes
Brigitte Pasques

Rédigé par : Brigitte Pasques | 24 déc 2005 11:46:52

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.