« French Bush | Accueil | black »

30/08/2005

Clarification

Vote_fourasLors de l’Université d’été du courant NPS à Fouras, j’ai pris l’initiative d’un texte cosigné par une centaine de responsables départementaux et nationaux de NPS pour clarifier notre stratégie au congrès du Mans et ses objectifs. Vous trouverez ci-dessous le texte de cette résolution amendée puis adoptée à l’unanimité des militants présents.

Download resolution-de-fouras.pdf

Posted by Benoit Hamon on août 30, 2005 at 04:30 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d83457252c53ef

Listed below are links to weblogs that reference Clarification :

Commentaires

à propos de changement d'institutions, voici deux propositions visant à établir la parité H/F en politique et à rendre lisible la séparation des pouvoirs.

A) La parité
Si la parité est une valeur démocratique.
Voici une idée de réforme à transformer en loi qui concerne la parité lors des élections: si nous voulons la parité, rien de plus simple que de décréter que pour chaque mandat, les candidats se présentent en binôme homme/femme.
Ainsi pour le poste de conseiller régional ou celui de député nous avons un élu et une élue qui se partagent le mandat : trois ans chacun pour être titulaire, puis trois ans chacun pour être suppléant.

Bien entendu, une proportionnelle intégrale où, sur les listes, alternent rigoureusement candidats et candidates nous permettrait d’arriver à la parité au conseil régional ou à l’assemblée.
Cette disposition permettant la parité s’appliquerait aussi bien au poste de président de région, que pour celui de président de la France. Nous serons assurés d’avoir une Présidente de la France.
Avantage : la parité avec rotation désacralise la personne au profit du poste ; tout en mettant en avant le mérite de celui qui le détient ;

B) La séparation des pouvoirs.
Peut–on dire sans rire que notre démocratie respecte-elle la séparation des pouvoirs ? quand un élu siège le lundi à l’assemblée législative et que le mardi il se retrouve ministre dans l’exécutif ? et que dans le même temps, un ministre retrouve son poste de ministre (même après élection) ?

Aussi, faut-il rendre lisible les élections ;
élections législatives : elles se tiennent tous les six ans ; on vote pour choisir nos députés qui iront à Paris et ceux qui iront à Strasbourg.
Là aussi, rotation tous les trois ans, le titulaire devient suppléant et le suppléant passe titulaire.

élections de l’exécutif : elles se tiennent elles aussi tous les six ans, mais avec un décalage de trois ans avec les législatives ; on vote pour choisir tous ceux qui sont chargés d’appliquer la loi : nos conseillers régionaux, nos ministres, nos présidents de région, notre président de France.

Lors de ses mêmes élections, nous choisissons aussi nos représentants qui iront à Bruxelles. Tous les trois ans rotation, le titulaire devient suppléant, et inversement.


NB :
Tout mandat est renouvelable une fois.
Les candidats se présentent en binôme, H/F.
Décalage de trois ans entre élections législatives et élection exécutives, cela pour empêcher qu’un même individu passe du jour au lendemain du corps législatif au corps exécutif.

Rédigé par : tonyban | 9 sep 2005 18:25:04

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.