« | Accueil | le jour d'après »

24/05/2005

Référendum sur la Constitution européenne : le Non en tête dans la dernière ligne droite

Obs_ref_ipsos11ptAvec trois électeurs sur dix encore hésitants, dans une campagne marquée par l’instabilité du rapport de force, difficile de dire que l’avantage du Non dans les dernières enquêtes Ipsos et CSA (53/47) réalisées ce week-end soit décisif. Le Oui bénéficiera encore du soutien de Jacques Chirac et de Lionel Jospin, et plus sûrement de la ratification parlementaire définitive en Allemagne, vendredi. Ce pourrait toutefois ne pas être suffisant pour inverser une dernière fois la tendance.

Si, avec le jeu des redressements,  les instituts de sondage ont du mal à appréhender le niveau réel des intentions de vote, en particulier dans un scrutin de ce type, sans réelle référence et avec un rapport de force serré, l'instrument mesure en revanche très finement les évolutions. Et de ce point de vue, la tendance est en faveur du Non, depuis début mai. Le Non est passé de 47% d'intentions de vote le 29 avril, à 50% le 6 mai, 51% le 13, et 53% aujourd'hui, selon Ipsos. En moins d'un mois, le rapport de force s'est une nouvelle fois inversé. Le manque de construction et l'instabilité sans précédent des intentions de vote pendant cette campagne incitent à la prudence quant à l'issu du scrutin. Mais que l'on compare les argumentaires, que l'on parle de pronostic ou de souhait de victoire, des conséquences du scrutin ou de renégociation, la dynamique de fin de campagne est  clairement favorable au Non.

Les chiffres clés de l’observatoire Ipsos

•Le Non est crédité de 53% d’intentions de vote, en progression de deux points en une semaine, 6 points depuis début mai ;
•Le Non atteint 54% d’intentions de vote chez les proches du Parti Socialiste, en hausse de quatre points ;
•71% des électeurs considèrent leur choix définitif, 29% hésitants ou indécis ;
•Une majorité relative des Français (45%, +1) souhaite la victoire du Non alors que 41% d’entre eux pronostiquent cette victoire (+14) ;
•Le Oui incarne toujours le changement pour 48% personnes interrogées mais 45% s’inquiètent d’une victoire du Oui ;
•50% des Français ne croient pas aux conséquences négatives pour la France d’une éventuelle victoire du Non (+2) ;
•73% des Français ne croient pas à la dégradation de la situation économique de la France en cas de victoire du Non ;
•55% des Français pensent que la France obtiendra une renégociation du Traité si le Non l’emporte (-6).

La force de la seconde dynamique du Non : l’analyse de Pierre Giacometti (Ipsos)

Le sondage

Obs_ref_ipsosv11


Posted by LeFIL on mai 24, 2005 at 10:35 AM | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d8347bbd2969e2

Listed below are links to weblogs that reference Référendum sur la Constitution européenne : le Non en tête dans la dernière ligne droite:

Commentaires

bonjour Benoît

au-delà de ces analyses neutres sur l'issue du scrutin de dimanche, j'aurais pris un grand intérêt à lire quelques réflexions plus personnelles d'un des représentants du NPS. Sachant le contexte, l'importance fondamentale du choix que nous ferons dimanche et les répercussions possibles sur notre vie politique nationale, y compris à l'intérieur de notre parti ...je reste sur ma faim.

Rédigé par : Yves | 24 mai 2005 18:52:25

Yves,
Je ne me cache pas. J'attends que ce scrutin se termine. Celà étant dit, cette rubrique "opinion" n'est pas la mienne. Elle est prise en charge avec rigueur et talent d'ailleurs par Philippe Hubert, rédacteur en chef d'Ipsos.fr. Je recommande au passage la tribune qu'il signe aujourd'hui dans le Monde avec Samuel Jéquier autre pointure de "l'opinion". http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-653297,0.html
Pour ce qui me concerne, je donnerai dans quelques jours mon avis sur la suite.

Rédigé par : | 24 mai 2005 19:26:35

Benoit,

Alors que le résultat possible du référendum français semble s'orienter sur un rejet, est-il possible de connaître l'ambiance tant au niveau de la commission qu'à l'assemblée ?

Rédigé par : Jbenard | 27 mai 2005 11:31:35

J'ai moi-même longtemps hésité, mais alors que l'issue du vote est si incertaine, j'ai pris le temps d'expliquer mon vote.

Rédigé par : Benoît L. | 27 mai 2005 13:42:42

Mon explication est là: http://site.voila.fr/belanstock/monvote.doc

Rédigé par : Benoît L. | 27 mai 2005 14:04:40

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.