« Inside the european capitalism | Accueil | Dérapage »

12/04/2005

FratricideFace à la brutale montée de tension entre socialistes français, j'ai rendu public au nom du NPS le communiqué suivant ce matin:

"Outre qu’il y a de la tristesse à constater que des dirigeants du même parti sombrent dans la caricature et frôlent désormais systématiquement l’injure entre eux au moment de défendre leur position sur le traité constitutionnel, il semble nécessaire de rappeler qu’à chaque fois que les dirigeants socialistes se déconsidèrent en public, ils offensent aussi une moitié de l’électorat socialiste.

Comment rassembler demain pour gagner les élections présidentielles et législatives dans ces conditions ? Ceux qui s’adonnent avec délectation aux petites phrases assassines contre leurs propres camarades préparent la défaite de 2007. Ils font l’impasse sur une élection que des millions de nos concitoyens victimes des politiques libérales ne peuvent pas se permettre de perdre une nouvelle fois par forfait socialiste. Ils ont et auront cette responsabilité. Ce rappel concerne en premier lieu notre Premier Secrétaire, garant selon ses propres voeux de l’unité du parti et qui doit montrer l’exemple en refusant les amalgames et les raccourcis blessants.

Le NPS, malgré sa conviction intacte que le projet de traité constitutionnel est néfaste pour la construction européenne et les citoyens de l’Europe, a décidé de respecter le vote militant du PS et se tient à l’écart de la campagne référendaire. Cette décision répond à notre volonté de ne pas participer à l’affrontement mortifère auquel nous assistons aujourd’hui. Elle répond aussi à notre volonté de préserver l’outil socialiste au service d’un projet de transformation sociale à la hauteur des demandes d’égalité et de justice sociale exprimées par une majorité de français.

Aujourd’hui, comme une immense majorité de militants socialistes attachés à l’unité de leur parti, nous somme inquiets. L’unité du Parti invoquée par tous n’a plus de sens quand des socialistes choisissent pour cibles prioritaires de leurs attaques d’autres socialistes. Solennellement, au nom des français que nous voulons représenter demain, nous appelons nos camarades, dans le respect de leurs convictions respectives, à cesser de se tromper de campagne et de combat en choisissant comme adversaire principal ceux qui partageront demain la même responsabilité de battre la droite"

Posted by Benoit Hamon on avril 12, 2005 at 02:39 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d8347861e469e2

Listed below are links to weblogs that reference :

Commentaires

Je vote oui et je ne suis pas au NPS, mais ce message est digne d'être socialiste. Enfin un comportement RESPONSABlE et INTELlIGENT... Bravo

Rédigé par : Thibault | 12 avr 2005 19:21:37

Merci Benoît, excellent article transféré aux camarades NPS du 44
Pascale Clément St Nazaire

Rédigé par : | 12 avr 2005 21:02:51

Très bien Benoît cet aricle qui replace le débat sur le terrain de la politique car en faisant de la politique on proposera un projet crédible, alternatif face à une droite qui jubile de voir le spectacle affligeant de nos dirigants sur la qestion européenne! A nous donc de porter des idées nouvelles car je crois que le N de N.P.S, veut dire nouveau ou nouvelle pratique de faire de la politique. Cela passe notamment par le respect du vote des militants même si nous pensons que ce texte ne répond pas à nos attentes !

A+

Rédigé par : David ¨Parison | 12 avr 2005 23:11:59

Bonjour Benoit,

Excellent communiqué qui essaye de remettre le débat sur des rails qu'il n'aurait pas du quitter.

Une remarque: quelle campagne affligeante globalement de la part des responsables de notre Parti, responsables qui ont tout oublié du débat référendaire interne! Je crois me souvenir de trois mois, certes tendus, mais où chacun avait au moins le mérite de ne pas tomber dans la béatitude devant ce Traité Constitutionnel (sauf certains toujours les mêmes) et, ou moins les arguments étaient article contre article, méthode contre méthode, et moins sur le thème de plus "nationaliste et fasciste" que moi tu meurs.

Pour les échéances suivantes, et notamment 2007, nous ne serons pas de trop autour du N de Nouveau Parti Socialiste, pour tenter de rassembler tous ceux qui aujourd'hui se combattent "stérilement" et qui, pourtant, tous réunis devront porter l'espoir d'une alternance réelle, faite de convictions et de propositions. Nos concitoyens ne peuvent se satisfaire de calculs personnels à la petite semaine qui ne pourrait in fine n'aboutir qu'à une gauche qui passe son tour pour les prochaines échéances!

A bientôt en Isère,

Rédigé par : Gildas | 13 avr 2005 09:50:08

Entièrement d'accord avec toi.

Malheureusement, je crois que les partisans du NON au TC pardonneront en cas de victoire du OUI mais pas l'inverse.

Ce débat aura permis de mettre bien en évidence le combat larvé qui existe aujourd'hui entre les caciques du PS pour devenir candidat à la présidence de la république.

Les dérives constatées des deux côtés sont tu l'as dit navrantes mais ne l'auraient-elles pas été beaucoup plus si elle avaient éclatées en 2006 ?

Les courants au PS ne sont pas des amicales "boulistes" et la synthèse entre "modérés" et "progressistes" est toujours douloureuse.

Une victoire en 2007 ne doit pas être seulement le renversement de l'actuelle majorité mais un profond changement de politique et de façon de la pratiquer.


Rédigé par : Jbenard | 13 avr 2005 18:36:49

OUFSA OUFSA OUFSADAR !!!!!!!!!!!!!!

Rédigé par : Titi | 15 avr 2005 14:52:28

Et si en attendant la 6 eme répubique, le PS lançait dès à présent ses primaires pour le candidat à la présidentielle ?

Le cataclysme du TC ayant mis en avant des divergences importantes, je pense qu'il est dangereux d'attendre fin 2006 pour connaître l'adversaire de Sarkozy.

Les primaires pourraient démarrer début mai et mettraient fin aux diverses ambitions qui pourrissent l'ambiance au PS.

A partir de ce moment, l'ensemble des militants et sympathisants auraient un véritable combat commun nécessaire pour attendre l'échéance de 2007

Rédigé par : Jbenard | 18 avr 2005 16:51:00

Jospin battu à plates coutures aux dernières présidentielles, 2ème Tour: Chibrac ou la pine, à votre bon coeur m'sieurs dames... Continuez à diviser pour moins régner... La carte de France entièrement rouge (sauf l'Alsace, bien sûr) aux régionales, et alors ça nous a fait une belle jambe... Ce projet de Constitution n'est pas pour le mieux dans le meilleur des mondes, bien évidemment. Pourtant j'ai deux raisons de poids pour voter OUI: Bush et Le Pen attendent déjà, la bouteille de champ' à la main pour fêter l'insondable profondeur de la bêtise de l'électeur moyen... Vous pensez châtier le gouvernement Raffarin et vous allez vous botter l'arrière-train vous même... Le PS a 100 ans... Je vais porter le deuil pour ces méninges ramollies et continuer à remplir les formulaires pour prolonger mon permis de séjour dans un pays de l'UE (25 ans en dehors de l'Hexagone, et vu le nombre de baudets qui y broutent, je retournerai y vivre quand les poules auront des dents [pour mieux vous croquer, mes enfants]).
Ça vous passera donc un jour, cette crise d'adolescence?

Rédigé par : Éric Boër | 22 avr 2005 21:09:28

Juste une question concernant le magnifique argument Le Pen. Quelqu'un aurait-il le numéro de portable de ce magnifique épouvantail ?
Pour ne pas avoir à réfléchir par moi-même la prochaine fois, je l'appelerais, il me donnera sa position et comme ça je dirais l'inverse !
Pour rappel, si j'avais appliqué cette méthode, j'aurais été pour l'intervention américaine en Irak !!!!!!

Rédigé par : Sylvain29 | 23 avr 2005 08:53:19

Cher Benoît,

On respecte tous à peu près la ligne NPS et NG de ne pas faire vraiment campagne...

Simple petite question qui à mon avis promet un Fouras houleux cet été : quid si le oui l'emporte de justesse??
N'allons nous pas ressentir un immense regret, une erreur stratégique monumentale??

merci de ta réponse..

Christophe

Rédigé par : | 29 avr 2005 11:08:16

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.