« Médias : résistance ou soumission | Accueil | Après la consultation interne du PS sur la Constitution Européenne »

17/12/2004

Politiser l'Union Européenne

Le groupe socialiste européen rejette le projet de résolution commune droites européennes-PSE (doc en pièce jointe). Compte rendu de débat par Benoît Hamon.

Une déclaration de la Commission relative aux "Orientations politiques stratégiques" est inscrite à l'ordre du jour de la séance plénière du Parlement Européen. En clair, cela signifie que dans l'attente du véritable programme de travail de la Commission 2005-2009, prévu pour janvier 2005, BARROSO présentera oralement à la plénière du Parlement Européen une première ébauche de son projet politique pour la législature.

Ce 15 décembre, une proposition de résolution commune -droites européennes (PPE ,ALDE , UEN) + PSE- est soumise à la discussion du groupe socialiste européen. En l'occurrence, les négociations entre le PPE (droite), ALDE (libéraux), UEN (petit groupe de droite souverainiste) et PSE (socialistes), aboutissent à un texte à la teneur essentiellement libérale, ce qui explique d'ailleurs l'absence de signature par les deux petits groupes de gauche , Verts et GUE (communistes). Il y est notamment question d'inviter "M. BARROSO, Président de la Commission, à rester fidèle et à se tenir à son engagement essentiel de faire du renforcement de la compétitivité de l'Europe la priorité politique première de son mandat ; on estime qu'une réforme économique structurelle est essentielle pour "mettre l'Europe au travail", mais aussi  "encourager les États membres à réformer les régimes de pensions", "achever le marché unique, notamment dans les secteurs de l'énergie, des transports" (en clair, accélérer le démantèlement des services publics de l'énergie et ferroviaire), et que  "l'Europe s'emploie à exporter la stabilité chez ses voisins".

Le débat est vif. J’interviens parmi les premiers avec des députés belges notamment. Nous critiquons en bloc cette résolution, sur son opportunité comme sur son contenu.  A l’initiative de notre président de groupe, Martin SCHULZ, un vote du groupe a finalement lieu. A la majorité des présents, le projet de résolution commune est rejeté. Au nom de deux arguments :

  1. rien ne justifie qu’on fasse un texte avec la droite sur un sujet aussi politique que les prochaines orientations de la Commission.
  2. un compromis avec la droite nous oblige sur le fond à faire des concessions insensées, incompatibles avec les orientations défendues lors de la campagne électorale.

En ce 15 décembre, après les épisodes désastreux de l'accord technique sur la présidence du Parlement et du vote de confiance à la Commission BARROSO remaniée, l’accord politique et le compromis idéologique avec la droite européenne ont été rejetés clairement par une majorité de socialistes européens. Normal pensez vous ! Et bien non, en pratique le jeu institutionnel Parlement contre Commission ou Parlement contre Conseil prime souvent sur le jeu politique traditionnel droite contre gauche. Résultat le fond des politiques s’efface derrière les enjeux de pouvoir entre la Commission, le Conseil et le Parlement. C’est cela que je veux changer avec d’autres parmi les socialistes européens. Malgré les résistances, cette volonté de politiser l’Union Européenne rencontre un écho de plus en plus large.

Télécharger la proposition de résolution commune

Posted by Benoit Hamon on décembre 17, 2004 at 09:18 PM dans Témoignages | Permalink

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341ca12653ef00d834442e4453ef

Listed below are links to weblogs that reference Politiser l'Union Européenne:

Commentaires

"Travailleur social de terrain", je constate tous les jours le fossé de plus en plus large et profond qui sépare toutes les "élites" qu'elles soient politique, médiatiques, militantes, des citoyens "de base".

Une des raisons qui produit ce NON multiforme est sans doute l'arrogance, la suffisance, le paternalisme des discours dont le message perçu, à tord ou à raison, est : écoutez moi, ma pédagogie, ma connaissance et vous comprendrez que vous êtes dans l'erreur ...

Modestement je ne peux que vous encouragez à lire quelques histoires de ces jeunes exclus de l'école depuis le CP.

Rédigé par : Bruno Corpet | 24 avr 2005 10:07:39

Merci beaucoup.

Rédigé par : bh | 25 avr 2005 10:33:45

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.